Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tokyo

  • Tokyo avec les enfants et ados #2


    Une autre façon de découvrir Tokyo avec la marmaille : monter en haut de la Tokyo Skytree, deuxième plus haute tour au monde après celle de Dubaï. Elle a été achevée en 2012 et elle offre un panorama complet, jusqu'à la mer, sur la ville.


    IMAG2206

    Elle nous narguait depuis notre arrivée, changeant de couleur tous les soirs, on n'a pas pu y résister...

    DSC00061

    Sur les guides il est annoncé de longues files d'attentes, mais en arrivant vers 9h30 en semaine nous n'avons pas mis plus de 5 minutes pour atteindre les caisses et acheter nos billets.
    Par contre ce n'est pas donné, comparé aux prix des autres entrées : 2060 Yens par adulte, soit 15€ pour arriver au 1er niveau, il faut ensuite ajouter 1000 Yens pour accéder au sommet.


    P1050266

     

    P1050263

    On s'est arrêté au 1er niveau, à 350 mètres ce qui était déjà très impressionnant. Si on se contente de regarder vite fait, ça ne prend pas plus de 10 mn... il vaut donc mieux être motivé, y aller par beau temps quand la vue est bien dégagée sinon le ratio durée/prix est plutôt défavorable...

    Si le prix vous fait reculer, dans le même quartier, en face du fameux temple Senso Ji (dont j'ai parlé dans le précédent article), on peut monter gratuitement sur la terrasse du Bureau du Tourisme au 8ème étage. La vue est bien-sûr beaucoup moins impressionnante mais elle vaut le coup d’œil.

    Mais le déplacement à la Skytree Tour vaut aussi la peine si vous aimez Totoro...

    Les sous-sols de la tour abritent un centre commercial assez conséquent, et au pied des piliers sur l'esplanade on trouve des attractions ponctuelles (jusque mi-mars il y avait une patinoire extérieure par exemple) et surtout une jolie boutique vendant les produits dérivés des studios ghibli, une des mieux fournie que nous avons croisé sur la ville, qui a l'avantage d'être simple à trouver...

     

    * * * * *

    Si vous aimez Totoro et l'univers de Miyazaki, l'autre attraction c'est bien-sûr le musée Ghibli qui lui se trouve en banlieue. Il faut faire 20mn de train depuis le centre et il reste ensuite 20 mn de marche le long d'une petite rivière et d'un parc pour y arriver.

    Alors les avis sont mitigés sur cet endroit. Ce n'est pas à proprement parler un "musée" avec des pièces rares ou des dessins originaux exposés. C'est plutôt un endroit qui ressemble à un manoir pour se plonger dans l'ambiance des films de Miyazaki. Pas de parcours fléché, on se promène et se perd entre les pièces, les escaliers... ça peut parfois ressembler à un décor de disneyland, mais pas seulement, on peut y retrouver son âme d'enfant...
    S'y trouve également un amphithéâtre où sont projetés des courts-métrages inédits et auquel on accède avec un petit bout de pellicule de film qui est offert à l'entrée.
    Personnellement j'ai beaucoup aimé ce lieu et les filles aussi. Pas de photo, c'est interdit et puis c'est mieux de garder la surprise je crois... la visite ne prend pas beaucoup de temps, 1h30 maximum projection comprise, on peut ensuite flâner dans le jardin ou le parc attenant, mais avec le trajet il faut prévoir 1/2 journée au moins.

    Comme il y a beaucoup de monde qui vient le visiter, les billets doivent être achetés plusieurs semaines à l'avance, et il faut impérativement respecter le créneau horaire imposé.


    * * * * *

    Autre lieu à visiter avec les enfants, pas très loin de notre base, le parc d'Ueno. C'est le plus grand de Tokyo, connu pour son zoo qui abrite des pandas de Chine (on n'y est pas allé, les zoos me dépriment) mais aussi pour ses nombreux temples et sanctuaires

     


    IMAG2256_1

     

    DSC00074

    IMAG2254

     

    IMAG2255

     

    IMAG2259

     

    En contre-bas on atteint un étang recouvert de lotus au milieu duquel se trouve un autre temple.

    IMAG2260_1

     

    De nombreuses allées du parc sont bordées d'énormes cerisiers et il est facile d'imaginer le spectacle de leur floraison au printemps (et la foule qui doit se presser dessous).

    On trouve plusieurs musées également sur le pourtour du parc mais comme il faisait beau, nous sommes restés en extérieur et je ne sais pas du tout s'ils peuvent intéresser les enfants/ados.

    L'accès pour arriver au parc d'Ueno est très facile puisqu'un arrêt de métro se situe juste devant.

    * * * * *

    Je passe rapidement sur les 2 quartiers très connus Shibuya (que l'on voit dans le film Lost in Translation) et Shinjuku (où se trouve la plus grosse gare du pays) qui sont très animés car très commerçants mais qui n'offrent pas de visites particulières à part les immeubles de magasins avec la plupart des grandes enseignes que nous connaissons ici aussi... alors ce n'est qu'à moitié dépaysant et une fois que l'on a traversé l'énorme passage pour piétons de Shibuya, on se dit

    "oui, bon et alors qu'est-ce qu'on fait maintenant (à part du shopping) ?"


    Dans le prochain billet, on quittera Tokyo et on rejoindra Kyoto.

  • Tokyo avec les enfants et ados

    Tokyo, point de départ de notre découverte du Japon. Pas d'idée très précise de ce que nous allions y découvrir et en même temps envie d'en prendre plein les yeux...
    Nous sommes arrivés de nuit à notre hôtel dans le quartier d'Asakusa à quelques centaines de mètres d'un énorme temple très connu et très prisé des touristes chinois, le Sensō-ji


    IMAG2179
    qui allait devenir notre point de repère et de passage obligé pour nos 4 jours dans la capitale.
    DSC00030
    Il est bordé d'une multitudes de petits commerçants de souvenirs, d'ustensiles et d'échoppes en tout genre. On y trouve aussi une pagode et de multiples sanctuaires...


    Pour notre 1er jour complet à Tokyo nous avions un guide francophone qui nous a emmené dans plusieurs quartiers très différents.

    D'abord vers le marché aux poissons de Tsukiji qui semble être incontournable (c'est le plus gros au monde aussi...), évidemment je me demandais si ça allait vraiment intéresser les filles...

    P1050238

    hé bien oui !

    un petit appareil photo dans les mains et voilà ce qu'elles nous ramènent :


    P1050235

    DSC00004

    la 1ère est un peu floue mais avouez que ça en jette !


    On a même vu des bêtes inconnues, genre un croisement de concombre et d'anémone de mer qui bougeait dans un bac... on a demandé ce que c'était, le guide nous a donné un nom japonais, il a marqué une pause devant notre air perplexe, a réfléchi et a ajouté "il n'y a pas de nom français pour ça" (ah ben tu m'étonnes, personne ne va demander ce machin bizarre à son poissonnier en France)

    A savoir pour y aller :
    il y a 3 parties à ce marché couvert : une où se déroule la criée dès 5h du matin (mais où il faut, en plus de se lever très tôt, réserver si on veut y assister)

    une autre destinée aux professionnels (restaurateurs, marchands) mais qui est toutefois accessible le matin dès 9h aux visiteurs qui se "tiennent" bien, qui se font tout petit sans toucher à rien, car ça bosse dur, faut pas avoir peur de se prendre de l'eau ou de la glace sur les pieds...

    et une dernière qui est en plein air à côté et où tout le monde peut faire ses courses de bouche (on y trouve des légumes aussi).


    P1050244


    P1050245

    vous remarquerez que les carottes sont bien plus chères que les grosses darnes de saumon...

    C'est très coloré, ça grouille de vie, d'odeurs, bref dépaysement assuré dès la 1ère visite du séjour et ça plait aux enfants !



    Ensuite nous sommes partis vers le palais impérial qui n'est pas très loin.  On ne peut pas le visiter (l'empereur y vit) mais les jardins qui l'entourent sont ouvert au public et c'est un endroit vraiment très calme.
    P1050251

    On peut se promener entre les douves qui sont la partie la plus ancienne. Les 1ers pruniers étaient en fleurs, et nombreux étaient les photographes amateurs pour immortaliser un peu partout dans le parc ce moment éphémère.
    P1050247

    DSC00019



    J'imagine ce que ça doit donner au moment de sakura (la floraison des cerisiers) en avril...
    Il y a un petit musée des collections impériales dans l'enceinte du jardin, mais il ne présente que très peu de pièces intéressantes (on peut zapper).


    L'après-midi notre guide nous a emmené dans un autre quartier, Akihabara qui était le quartier "électronique" réputé pour ses magasins de matériel électroménager et de gadgets mais qui tend à devenir le quartier "manga et anime".  Là avec nos ados, on n'avançait plus qu'à 2 km/heure...


    DSC00051

    En bonnes "otakus" (= cinglées de manga) elles ne savaient clairement plus du tout où donner de la tête... Entre les enseignes géantes, les magasins de mangas sur 3 étages, et les incroyables "stands"...

    Stands de "manicracs à pince" que l'on trouve habituellement dans nos foires pour pécher des surprises ou des peluches mais que l'on croise ici tous les 50 mètres...

    IMAG2190

    et les stands de "manicracs à boules" devant chaque magasin mais aussi, incroyable,  dans des échoppes qui ne proposent que ça, du sol au plafond sur des mètres de linéaire (avec des goodies de toutes sortes, allant de des personnages d'anime connus jusqu'aux trucs les plus improbables, des reproductions de poubelles par exemple...), comme ça :



    IMAG2219

    Donc là faut refiler à sa marmaille une poignée de piécettes de 100 yens pour avoir la paix, plus ou moins longtemps...

     

     

    Dans le même quartier on trouve des maids café, endroits où les serveuses sont déguisées en soubrettes, et où on doit chanter des formules magiques pour obtenir son assiette ou alors faire des cœurs avec les doigts etc etc... Bon c'est spécial de devoir choisir sa soubrette sur un catalogue et puis de choisir de faire un jeu avec elle (un hippo-glouton par exemple) ou alors une photo en attendant son repas...



    20150225_095748 avec accessoire sur la tête sinon c'est pas drôle...


    C'est particulier, mais à faire au moins une fois pour l'ambiance.

    DSC00054

    On ne peut pas prendre de photo à l'intérieur, à part de son assiette...

     


    Il y a aussi, toujours dans le quartier d'Hakihabara, le Tokyo Anime Center,  qui expose des dessins (des crayonnés surtout) qui composent des animes. C'est intéressant pour comprendre les mouvements, la compositions des plans, le découpage des scènes... on y diffuse aussi des extraits sur écrans et chaque mois le thème change d'après ce que j'ai compris. Et bien-sûr il y a une boutique avec toutes sortes de gadgets et de produits dérivés (allez papa, file-moi 300 yens).

    Bref, si on les avait écoutées, on aurait campé 4 jours à Hakihabara...


    En attendant la suite, bientôt...