Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

peinture

  • Séjour rafraichi

     

    Quand nous sommes arrivés dans notre maison, la pièce à vivre principale (séjour/cuisine) avait été rénovée peu de temps avant la vente alors nous nous sommes attelés à la réfection des chambres à l'étage qui elles étaient euh... franchement pas terribles.

    Il n'était pas question d'y dormir avant qu'elles ne soient à notre goût. Quand les 2 chambres principales ont été terminés nous avons décidé d'emménager, mais il ne restait plus beaucoup de courage pour s'attaquer au bas qui était correct sans forcément être totalement à notre goût.

    On a posé nos meubles et puis voilà... on n'y a plus fait trop attention. Cet été, cela fait déjà 9 ans alors j'ai décidé qu'il était plus que temps de rénover le bas aussi. Sans vouloir nous chercher des excuses (enfin si un peu quand même) en 9 ans on a fait un 3ème bébé, à moitié rénové une salle de bain (c'est ça qui nous a sûrement dissuadé pour la suite), changé toutes les fenêtres, isolé la toiture et refait 2 autres chambres supplémentaires...

    Ha bon, quand-même ! Pendant les vacances de Pâques nous avons commencé par la cuisine, qui était bleue (papier peint en faux uni) et que nous avons repeinte en... bleue ! mais pas le même.

    Restait le gros morceau, le séjour que je ne pouvais plus voir en peinture... Je n'ai pas pris de photos juste "avant" mais j'en ai retrouvé des vieilles (alors du coup il faut enlever une partie des enfants et le matos d'anniversaire qui ne font pas partie de la déco habituelle)

     

     

    6032434243_7660113e22.jpg

    ah oui c'est un peu "daté" avec les frises toussa toussa

     

    Je voulais une couleur froide pour cette grande pièce parce qu'elle est exposée plein sud avec une large baie vitrée sur le jardin.  Pour assurer une certaine continuité avec celui-ci j'ai pensé logiquement au vert.

    Mais comme je n'imaginais pas une pièce toute verte, il fallait donc en trouver une autre. J'ai cherché avec des simulations sur le site de Valentine et j'ai d'abord été tentée par un jaune-beige assez pâle

    valjaune.jpg

    Valentine : olivier + pêche blanche

     

    mais une fois sur le mur je n'ai pas du tout aimé le rendu final, beaucoup trop jaune à mon goût. Et quand une copine m'a dit en rigolant "ah du vert avec du jaune, style provençal !" ça m'a tuée à moitié.

    J'ai donc essayé de rattrapper un peu en traçant des bandes blanches pour un effet rayures rafraichissantes...

    shot_1306850446724.jpg

    C'est moche, hein ? ah oui c'est très très moche.

     

    A ce stade là, mon cher et pou et mes enfants ont déclaré que j'étais tout simplement folle... 

     

    Pas découragée pour autant, j'ai repris mon baril de peinture "olivier" du sous-bassement et le blanc kaolin et j'ai préparé une petite tambouille pour obtenir un vert très très clair. Puis j'ai recouvert toutes mes tentatives précédentes de beige/jaune/rayures...

    Et voilà ce que ça donne au final :

    6032756704_f77d4221aa.jpg

    vu d'ensemble de la pièce vers le jardin

    (il faudra que je repeigne le bahut de mémé à droite - il jure un peu là)

     

    6032766882_d21ca7c194.jpg

    détail du mur tricolore en camaïeu de vert

    6032736078_fe28ce4560.jpg

    vue vers la cuisine

    (je me suis amusée sur le comptoir avec du masking tape pour le rappel du bleu)

    6032178299_1458bd5cf8.jpg

    le coin bureau (où il y avait le parc sur la 1ère photo)

     

    Je suis assez contente du résultat final, les personnes qui sont passées à la maison ont toutes aimé et trouvé la pièce plus grande... (elles ont marqué un temps de surprise aussi, ça ne doit pas être très courant des murs verts...)

     

    Maintenant je me demande si je vais accrocher ou pas des trucs sur les murs... je les trouve plutôt nus mais d'un autre côté j'aime ce côté dépouillé.

     

    Alors je ne sais pas encore...

    A votre avis, il faut les décorer ou pas ?

     

     

  • Commode la récup

    Follow my blog with bloglovin

    (vas-y, paye ton jeu de mot)

     

    Après le billet cuisine puis le billet humeur, voilà le billet Déco (comment ça je ratisse large ? - non non je suis é-clec-tique).

    Il en faut pour tous les goûts après-tout ; pour le billet sexo on verra plus tard (quoi que... vu l'actualité brûlante, y aurait matière)

    Aloooors, dans la même veine que la soupe au radis où tu utilises ce que d'autres mettraient à la poubelle (on ne dit plus "t'es radin" mais "t'es développement durablement bonne") :

    la récup' de commode !

     (je suis très mauvaise aujourd'hui sur les titres)

     

    Mode d'emploi  DIY (c'est comme ça qu'on dit dans les blogs déco : Do It Yourself, capich ?) très détaillé mais si t'es pressé tu ne lis que le bleu

     

    * Aller chez Emmaüs pour trouver un sous-verre ou de quoi encadrer une lithographie réalisée par ta collégienne avec sa classe, trèèèès jolie (la litho, pas la classe et la collégienne ça se discute)

    * Ne pas trouver ce que tu espérais, tourner les talons et faire demi-tour, dépitée

    * se retrouver face à une petite commode avec les pieds en biais

    * la caresser du regard, se demander pourquoi elle te plaît, faire coulisser sans effort ses tiroirs

    * demander le prix, topper là, rabattre les sièges de la Berling'mobile, l'embarquer

    * aller acheter de la sous-couche, un petit rouleau et un pot de peinture grise, castoche !

    * mettre la commode dans le jardin pour la poncer

    * retourner le cellier pour retrouver le sac contenant le papier de verre

    * insulter (mentalement) le mari qui ne sait pas non plus où est le papier de verre

    * rentrer la commode à l'intérieur avant la tombée de la nuit

    * retrouver le papier de verre en cherchant autre chose dans le cellier

    * remettre la commode dans le jardin

    * démonter les poignées et commencer à tout poncer

    * aller se changer pour ne pas bousiller son pantalon et sa jolie blouse

    * finir de poncer

    * recevoir les félicitations du mari qui s'étonne qu'on ait réussi sans utiliser sa ponceuse électrique

    * insulter (mentalement) le mari qui ne réalise pas la portée de ses paroles

    * rentrer la commode avant la tombée de la nuit

    * poser, en s'appliquant, bien la sous-couche

    * prendre une photo parce que t'es fière (s'il t'en faut peu)

    tumblr_lji9zapTos1qg0qq2o1_500.jpg

     

    * laisser sécher puis reponcer beaucoup (parce que les tiroirs coulissent moins bien),  à la main (maso ou amnésique j'hésite)

    * repasser une 2ème sous-couche si le bois boit (merdoum !)

    * rentrer la commode pour lui éviter de dormir dehors

    * repousser la suite des opérations parce qu'il y a plein de pétales de cerisiers qui volent

    * repousser la suite des opérations parce qu'il y a plein de pollens qui volent

    * repousser la suite des opérations parce qu'il y a plein de moucherons qui volent

    * oublier la commode et la transformer en "hot spot" (dépotoir en français)

    * retourner chez brico truc pour acheter de la peinture pour ta cuisine et en profiter pour racheter un autre pot de peinture grise parce que le précédent ne te plaît plus (souvent femme varie, bien fol...)

    * sortir la commode dans le jardin

    * poncer encore et encore

    * sortir l'aspirateur et aspirer toute cette p*t** de  m**de de poussière

    * appliquer une couche de "pierre de lune"

    * maudire ta fille qui te demande pourquoi tu as repeint une 3ème fois en blanc !

    * rentrer ta commode avant la tombée de la nuit

    * allez chercher un fond de peinture violette et faire un mélange dans un pot de confiture à la sauvage

    * poncer et en profiter pour prier pour que le mélange soit en quantité suffisante parce que t'arriveras jamais à le refaire à l'identique

    * poser une 2ème couche de gris-violet-bizarre à l'intérieur parce que t'en as marre de la sortir/rentrer

    * nettoyer les taches de peinture gris-violet-bizarre sur le parquet

    * chercher pendant 2 semaines les poignées de la commode

    * retrouver les poignées dans un tiroir de la commode

    * peindre les poignées en noir, vite fait, parce que bon, ça va là !

    * quand elles sont bien sèches, remonter les poignées

    * en DIY monter toute seule la commode au 1er étage, insulter (à haute voix) le virage de la cage d'escalier qui a failli te laisser coincée

    * installer la bête en fermant les yeux sur le poc qui a fait sauter la peinture sur le bord

    * prendre une photo, pas parce que t'es fière mais parce que t'as de quoi faire un article de blog :

    5729780791_a190687712.jpg

     

     Et comme je suis gentille je te mets des petits bouts du reste de la chambre, comme ça, ça fera encore plus blog de déco (hin hin hin)

     

    5730334632_e5e1252069_m.jpg5730346512_72de3239b8_m.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    5729787983_025d020a34_m.jpg5729792657_5426cfcf4f_m.jpg 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    même si on n'y croit pas une seconde ;-)

     

  • Les lubies des instits

    Avec ce titre, je sens que mes copines maikresses vont rappliquer ventre à terre ! Allez, c'est pas bien méchant et ça nous donne l'occasion de rigoler un peu à la maison (et puis peut-être ici aussi du coup)...

     

    Alors d'abord la toute petite qui est en moyenne section et qui devait ramener...

    ha la pauvre a eu beaucoup de mal à me transmettre la demande, parce qu'honnêtement ça ne fait pas vraiment partie de  nos "indispensables" à la maison, alors j'ai eu droit à :

    "des ronds de maquillages"

    mmmh oui bien-sûr, c'est un peu tôt pour carnaval, non ?

    "des trucs blancs pour faire les nuages"

    euh... comment dire ?  O_o

     

     

    finalement c'est une annonce sur la porte de la classe qui m'a permis de comprendre que l'instit nous demandait des disques à démaquiller ou de la ouate.

    Après coup je me suis demandée pourquoi j'avais payé 20 € de coopérative justement 2 jours avant...mais ne nous égarons pas, c'est un autre sujet.

    Bref, en allant faire mes courses, j'ai mis dans le caddie un rouleau de disques vu que je n'en utilise quasiment pas et que mon "tube" fait triste mine au fond d'un tiroir de la salle de bain. Quand j'ai récupéré ma progéniture je lui ai fièrement montré que je ne l'avais pas oubliée (regarde ma chérie comme je suis une perfect mum parfois !).

     

    2-demakup-disque.jpg

    Evidemment ma fille était épatée devant un aussi joli rouleau tout neuf et surtout plein (un truc qu'elle n'avait sûrement jamais vu de toute sa vie de 4 ans tu penses)

    " - waaah, y en a plein ! y en a combien maman ?

    - euh, 120 regarde c'est écrit là, il y en a 120 dedans,

    - 120 ? oh c'est beaucoup ça maman !"

    Après cet échange ô combien enrichissant et réjouissant pour mon égo maternel, nous sommes passées à autre chose, le repas de midi en l'occurence. Et puis à 13h20 nous sommes reparties avec le butin hydrophile sous le bras. Et ma puce de se rafraîchir la mémoire sur la route :

    "- y en a combien déjà maman ? 30.000 c'est ça ?

    - euh non, pas 30.000, il y en 120 ma puce, 120,

    - 120 ? ah oui c'est presque pareil !"

    c'est vrai que quand on fabrique des nuages à l'école, 120 ou 30.000 c'est quasi pareil, on va pas chipoter non plus.

     

    ***********

     

    La 2ème lubie, c'est l'instit de ma 2ème qui l'a fait noter noir sur blanc sur l'agenda :

    lundi 28 septembre : amener une vieille éponge

     

    euh... vous allez faire de la biologie ? utiliser un microscope ?

    non parce que les vieilles éponges ici elles sont :

    soit sales,

    soit puantes,

    soit pleines de microbes...

    (nan en fait elles sont souvent tout ça à la fois)

     

    alors qu'est-ce qui peut bien passer par la tête à l'instit à l'heure où on nous bassine avec les mesures hygiéniques pour limiter la propagation des virus, hein ? En plus c'est la seule de tout le groupe scolaire qui refuse les gâteaux fait maison aux anniversaires des fois qu'on empoisonnerait les petits camarades de classe avec nos oeufs périmés et notre lait tourné... et là elle veut bosser avec des vieilles éponges ? et pourquoi pas des vieux mouchoirs, des vieux cotons-tiges etc (non on va s'arrêter là, ça pourrait très vite dégénérer je le sens).

    Donc lundi 28 septembre ma fille est partie à l'école avec une éponge neuve.

    Qu'elle a finalement découpée en petits morceaux et trempée dans de la peinture.

     

    D'ailleurs, j'aimerais que la prochaine fois l'instit fasse plutôt noter sur l'agenda :

    amener une vieille chemise,

    ça évitera de récupérer une fillette au pantalon maculé de peinture noire,

    parce que quand t'as fini de peindre avec une éponge, tes mains tu les essuyes où ? bah sur toi, bien-sûr !