Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi

  • La banane en voiture

     

     

    Le mercredi c'est taxi, tu sais bien de quoi je parle, toi la mère de famille qui a une tripotée de gosses (au moins 2) à emmener à ses diverses activités artistiques et sportives...

    Pour que ce ne soit pas trop une corvée, on s'arrange pour que les trajets se transforment en des moments de calme et de zénitude de complicité et de franche rigolade. C'est ainsi que régulièrement nous chantons comme des brindezingues.

    Tu veux voir ce que ça donne ? Justement ça tombe bien parce qu'il y a Nevrosia qui nous a collé un défi  très relevé, appelé le tag de la Castafiore, pour permettre à nos lecteurs respectifs de bénéficier de quelques minutes de grande qualité culturelle... alors profitons-en pour réaliser un cross-over.

     

     

    C'est un peu conceptuel et mieux vaut laisser ses a prioris de côté pour en profiter pleinement (vous êtes maintenant prévenus que l'oeuvre n'est pas si facile d'accès) :

     

    notre hymne de punks déglingos : la banane

     

    Vous aurez compris, tout est pourri : l'image, le son, le cadrage, le respect du texte, la justesse dans la fausseté, les choeurs à contretemps, la coiffure de la "prima donna" etc.

    Enfin presque  tout : le temps n'est pas pourri contrairement à ce que la conspiration anti-Nord veut faire croire à la population vivant au sud de Maubeuge.

     

    J'espère que vous ne m'en tiendrez pas trop rigueur, les tomates pourries sont à lancer directement auprès du commanditaire, à savoir chez la chère Nevrosia qui visiblement n'a peur de rien.

     

    Sur ce, je retourne dans mon taxi, j'ai une tripotée à récupérer...

  • ce mercredi m'a tueR

    J'avais oublié comment c'était...

    On a commencé fort avec un rendez-vous prévu de longue date chez l'allergo...

    Arrivées à 10H30, salle d'attente pleine, des mères (bizarre hein ?) et des enfants, petits les enfants. Des bambins, des petiots. Des pénibles (là j'ai réalisé que non, vraiment je n'aurai pas d'autres enfants, comment ai-je pu à une époque trouver ces créatures adorables ? ). Qui crient, qui râlent, qui piquent des crises et qui pleurent quand leur mère finit par leur en coller une. Plus d'une heure à les supporter dans un couloir qui fait office de salle d'attente... pour finalement se voir simplement renouveler une ordonnance.

    Heureusement qu'on n'y retournera pas tout de suite (mais y aura bien d'autres rendez-vous chez d'autres spécialistes pour occuper mes mercredis matins... )

     

    Déjeuner chez les grands-parents, mais faut pas traîner.

    Y a n°2 qui commence l'athlétisme. Petit problème on ne sait pas si c'est à 14h ou 14h30, on n'a pas réussi à obtenir 2 versions identiques entre la secrétaire qui faisait les inscriptions, l'entraineur et le site internet (en quelle année a-t-il été mis à jour au fait ?).

    Va pour 14h avec les affaires dans le sac pour se changer, de toute façon on pourra pas arriver plus tôt (bon finalement c'est bien 14H30 par contre il y en a un qui dit que ça se termine à 15h30 et l'autre à 16h).

    C'est qu'il faudrait savoir : j'ai n°3 qui commence l'éveil musical à 14h45 jusque 15h30 dans la ville à côté, j'ai pas envie de rater mon coup !

    Ah OK ils sont là jusque 20h donc c'est pas grave si j'arrive un peu en retard...

    Vite, on a plus que 1/4 d'heure pour arriver à l'éveil musical, ah maman, on pourrait en profiter pour passer à la bibliothèque j'ai des bouquins à rendre (ça c'est n°1 qui se réveille) donc il faut faire un crochet pour aller les récupérer à la maison... hiiiiiiiiiiiiii, demi-tour au frein à main sur le parking façon Starsky et Hutch (nan, j'ai des pneus neufs, faut pas déconner non plus).

    On largue la petite à l'école de musique, on file à pied à la bibliothèque, on rend les bouquins, n°1 en choisit d'autres ("tiens tu peux les tenir maman stp, c'est lourd" - bah voyons), j'extirpe mon rat du canapé où elle lit une BD (ah si j'avais un treuil, ça m'aiderait). On sort, illumination, allons voir à la piscine si les horaires ont changé et si des stages sont organisés pendant les vacances...

    Oui madame, on inscrit pour les stages - s'il y a déjà du monde ? ah ben avec les 2 piscines fermées autour, oui ! Bon allez, une préinscription à la Toussaint, pour n°2 qui nage mais n'importe comment.

     

    On récupère n°3 qui sort de son éveil, Maaaamaaaan, il faut acheter mon pianot' t'as oublié !

    ah oui, non mais c'est pas grave ma puce, bientôt bientôt on s'en occupe (merde merde merde)

     

    Bon faut aller rechercher n°2 à l'athlétisme, le temps d'arriver, ça fera 15h45, au pire j'ai 1/4 d'heure de retard, au mieux autant d'avance... Ah non, maman on vient pas avec toi, y en a marre de faire de la voiture, pfff OK hiiiiiiiiii frein à main (mais non, mes pneus)

     

    J'arrive au stade, le choc !

     

    4993735503_0f30d94aef.jpg

    c'est qu'il me les a tous crevés le coach !

     

     

    Bon en fait, non c'est normal, c'est la fin de la séance, pour les calmer sûrement.

    (mais j'ai bien fait de pas lui refiler son tout nouveau T-Shirt, non mais regardez moi ce carnage, c'est pas lui qui fait la lessive).

     

    Elle est ravie, elle y retourne la semaine prochaine !

    Direction la maison, le gouter, les devoirs (plein !), le bain, la bouffe etc. etc.

     

    C'est drôle, chuis claquée, je vais me coucher !