Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

discrimination

  • Pas de mixité pour les jouets ?

     

    Cela fait un petit moment que j'avais envie de pondre ce billet mais je ne savais pas sous quel angle l'aborder, alors je vais faire ça à l'arrache, comme je le sens (ça risque d'être confus, mais tant pis).

     

    C'est le coup de gueule qui me tente le plus, tant j'ai été énervée en découvrant ça dans le porte-vues de ma n°3 (en CP je le rappelle).

    Elle devait écrire une lettre au Père Noël (oui je sais, ça date un peu mais je ne l'ai découvert qu'en janvier) avec des phrases types à recopier et surtout un lexique pour remplir les trous.

    Lexique en 3 parties :

    6779225674_39bc290845.jpg

     

    6779225996_a56cf6ef3a.jpg

     

    Sans vouloir jouer les harpies féministes, y aurait pas un problème de sexisme là ?

     

    J'ai demandé à ma fille ce qu'elle avait "choisi" dans cette liste, c'est simple, elle ne s'en souvenait pas vraiment "euh je crois que j'ai écrit un bébé et des perles". Dans sa "vraie" lettre au Père Noël, celle qu'elle avait faite à la maison, il y avait (entre autre) des playmobils et un déguisement, je lui ai demandé pourquoi elle ne les avait pas repris dans sa lettre, réponse "ben non, j'avais pas le droit". Elle l'a donc fait comme un exercice théorique pur et dur, sans s'impliquer.

    Je me doute bien que la maîtresse n'a sans doute pas dans sa consigne expressément interdit aux filles d'aller piocher dans le lexique pour les garçons (et inversement) mais ça en dit long sur le conditionnement des enfants.

    Alors ce n'est peut-être "pas grave", au sens où mes enfants ne s'interdisent pas de choisir les jouets qui les attirent sans se soucier s'ils sont rangés dans les pages roses ou bleues des catalogues.

    Mais quand-même ! Il me semble qu'il y a des actions qui sont menées pour éviter les discriminations à l'école (handicap, sexisme, homophobie, racisme et xénophobie).


    Est-ce que ça ne commence pas dans le matériel que l'enseignant se constitue ?
    Est-ce gênant de mettre 15 jouets sur la même page sans préciser fille/garçon/mixte ?

    Je pourrais redire des tas de choses sur cette enseignante (pourtant pas débutante), il suffit déjà de regarder comment elle gère l'utilisation des articles et/ou des majuscules rien que sur un lexique pour avoir une idée de sa rigueur... (je vois bien un gamin écrire "pour Noël je voudrais un légo, Des jeux de société, DS"...), parce qu'à côté de ça je retrouve des fautes dans ses fiches, il manque des majuscules ou des points à la fin de certaines phrases ; en devoirs à la maison les enfants doivent copier des mots sur des fiches mais sans avoir de lignes pour tracer... et il y en a plein d'autres comme ça. Si je n'étais pas derrière pour corriger ou aider, j'imagine le massacre sur son cahier de devoirs. 

    Mais je me vois mal aller râler chez la Directrice, parce que ce sont des tas de petits détails. Je n'ai pas envie de passer pour le parent d'élève chiant qui pinaille sur des broutilles. Toutefois ça me gêne de laisser passer le coup du lexique qu'on peut honnêtement qualifier de sexiste je crois (non ?), mais c'est un peu tard aussi.

    Qu'est-ce que vous feriez à ma place ? Il y a pas mal d'instit parmi les copines qui me lisent, votre avis est le bienvenu.


    Allez, vivement ce soir, on sera enfin en vacances !

     

    Edit post-vacances : Merci pour vos avis éclairés. Alors, j'en ai parlé à une maman qui fait partie de l'asso de parents et elle n'a pas entendu parler de cet exercice, personne n'a fait remonter aucune remarque. J'ai eu confirmation que cette instit n'est pas très appréciée. J'ai d'abord décidé d'attendre la fin de l'année pour glisser la doc sur les discriminations sexistes (qui ont été abordées en maternelle dans le même groupe scolaire) mais j'ai appris entre-temps que cette classe de CP a été imposée à l'enseignante (suite à une suppression de classe/ réorganisation) alors j'ai décidé de ne pas monter au créneau tout simplement parce que ma fille va sans doute encore passer 4 ans dans cette école et il n'est pas impossible qu'elle retombe sur cette instit qui changera de niveau dès qu'elle le pourra...
    Ce n'est pas très glorieux mais tant pis (et je reste vigilante pour corriger les fautes et rattraper les maladresses).