Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

évaluations

  • Toute une Histoire avec un grand H

     

    Ma Dédé n°2 n'a jamais aimé l'école, ça a commencé dès la petite section de maternelle : elle tirait déjà la tronche les matins des jours de classe. Certaines années ont été difficiles, cela dépendait beaucoup de la personnalité de l'instit et aussi de la compatibilité de caractères.

    Les 2 dernières années n'ont pas été faciles mais en septembre, le courant est bien passé et je me suis empressée de prendre un rendez-vous pour expliquer les difficultés qui pourraient surgir. L'instit l'a bien cernée et a tout de suite compris qu'il fallait l'encourager sur ce qui est bien plutôt que d'appuyer sur les points faibles surtout qu'elle fonctionne beaucoup à l'affectif.

    Et ça marche ! Nous voilà donc avec une Dédé transformée, qui met beaucoup de bonne volonté à apprendre et qui fait de gros efforts pour se concentrer sur des sujets qui a priori ne l'intéresse pas beaucoup.

    Seulement la fin du 1er trimestre approche et la fatigue aidant on commence à voir ressurgir des problèmes de concentration. Et aujourd'hui j'ai eu droit à un florilège, pendant la révision de la leçon sur Le Roi Soleil...

    Louis%2014%20en%20soleil.jpg

     

    Il est donc le fils d'Anne d'Autruche je la corrige et elle me répond "hmmm je me disais bien que c'était un drôle de nom, Anne d'Autruche" - écrit tel quel dans son cahier (rapport aux plumes ?)

    qui assure la régence avec le ministre Magazin...  je la corrige et... "Mazarin ? oui bah c'est presque pareil"...

    l'architecte de Versailles est le veau. Moi :  "hein t'es sûre ? le veau ?"  (vérification faite c'est Le Vau - je ne savais pas, on a corrigé l'orthographe dans le cahier aussi).

    Et pour finir, je lui demande de me citer 2 écrivains connus sous son règne :

    Corneille (et Bernie) et (attention roulement de tambour.....)     Molaire !

     

    Je jette l'éponge, moi aussi j'en ai marre de l'Histoire !

     

    NB : entre toutes ces pépites il y avait aussi plein de bonnes réponses, donc elle devrait éviter le tant redouté N.A. (pour non acquis) auquel elle était abonnée l'an dernier dans cette matière (faut dire qu'avec "Charlemagne est mort crucifié" fallait pas s'attendre à autre chose non plus).