Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

en vert

  • DIY : sauver un cachemire !

     

    Alors voilà, mon tout 1er cachemire acheté il y a au moins 5 ans chez Monop s'est laissé traverser par mon coude gauche.

    Malheur !

    C'était mon pull préféré, tout doux, confortable, léger comme une plume et chaud comme il faut. Je l'ai porté en automne, en hiver, au printemps et même en été (et non pas seulement à Lille, dans le sud aussi, quand les soirées rafraichissent, il était parfait).

    Pas question de le balancer ni d'en faire des chiffons à cirage (de toute façon il y a bien longtemps que je n'utilise plus de cirage) et d'en racheter un autre.

    Aucun ne pourrait vraiment le remplacer de toute façon.



    Au début le trou était tout petit,  très discret et puis mon coude gauche a pris ses aises...

    8569347703_2fbc985a23_m.jpg

    (maman, t'as un trou !)



    Un trou ça peut être beau, ça peut donner du vécu à une belle pièce, mais là, euh...

    Mais surtout mon principal souci c'est que ça laissait passer l'air et j'aime pas avoir froid, même à la pointe du coude gauche !


    Alors j'ai sorti une pelote de laine faite de poils de chèvre (mais une chèvre de presque pauvre : du mohair) et j'ai commencé à me faire un napperon

     

    8570432816_92ac9bd279.jpg


    Et voilà, maintenant j'ai un pull cachemire gris avec un napperon vert d'eau cousu sur le coude gauche...

     

    J'avoue ça pique un peu.

    Les yeux.

    Et le coude gauche aussi.

    8569347039_92fb5de04f.jpg

     

    J'hésite à me faire un napperon pour le coude droit pour assurer la symétrie.


    On dirait pas, mais j'hésite vraiment, c'est la grande question qui occupe mes pensées depuis 2 jours (ah et puis aussi "pourquoi mon coude gauche et pas mon coude droit ?").

    J'ai des vraies questions existentielles tu vois.



  • ma touffe est passée au naturel


    Il est bien ce titre, nan ?


    Bon voilà j'avais envie de partager ce changement de "routine" comme on dit sur les blogs beauté tout roses parce qu'au bout de 6 mois je me rends compte d'un grand changement...

    En gros, je ne perds plus mes cheveux en quantité.
    Depuis environ 2-3 ans j'en perdais non seulement beaucoup en automne (ce qui n'est pas totalement anormal) mais aussi le reste de l'année, à chaque fois que je me les brossais mais aussi quand je passais la main dedans ou même quand je dormais... au vu de ce que je retrouvais sur mon oreiller.  J'ai perdu beaucoup de masse, je m'en rendais compte au nombre de tours d'élastique supplémentaires pour les attacher par exemple.

    Ceux qui restaient accrochés étaient franchement raplapla et graissaient assez vite, j'ai donc essayé des shampoings "spécial cheveux long" ou "volume" ou "brillance et éclat" mais rien n'y faisait, au contraire ça empirait... et j'ai fini par avoir la touffe poisseuse le lendemain du shampoing.

    En me renseignant un peu à droite à gauche j'ai compris que les silicones étaient peut-être en cause... il y en a de plus en plus dans les shampoings vendus en grande surface et à long terme en les gainant ils finissent par étouffer les cheveux. J'ai découvert également que les "sulfates" ou SLS (du détergent en gros) étaient particulièrement agressifs pour le cuir chevelu et pouvaient l'inciter à produire du sebum pour se défendre...

    Changement de shampoings :

    8555491958_d3e195ffce.jpg

    les 2 Timotei se trouvent en grandes surfaces les 2 autres en magasin bio


    au bout de quelques semaines c'était déjà mieux niveau aspect, volume, sebum, mais les 1ers shampoings ont été, il faut l'avouer, décevants... pas de miracle à attendre, il faut vraiment du temps pour parvenir à éliminer le silicone accumulé sur les longueurs (le rhassoul qui est une sorte d'argile m'y a aidé un peu aussi mais ce n'est pas très pratique à utiliser).

    Un article qui liste des gammes de shampoings sans sulfate ICI


    Ensuite, je me suis dit que les colorations chez le coiffeur pour cacher mes cheveux blancs n'étaient peut-être pas non plus hors de cause dans la chute, puisqu'avant d'y avoir recours je n'en perdais qu'à l'automne et pas pendant des mois... Je suis donc revenue à la coloration naturelle. Revenue parce que vers 20-25 ans ça m'arrivait de me faire des hennés avec ma meilleure copine et on trouvait ça très marrant de s'étaler cette mixture sur la tête.

    Là aussi, il faut faire un minimum attention à la composition et ne choisir que du henné pur sans sodium de picramate, un ingrédient agressif et allergisant qui servirait à renforcer les pigments de la plante. Beaucoup de marques que l'on trouve dans les bazars en contiennent malheureusement.

    Je suis donc passée par Aromazone pour mon 1er achat fin septembre 2012 :

    8555494602_d826fa07a9_n.jpg

    j'ai déjà des reflets auburn à la base sur mon chatain foncé... j'ai mélangé 200g de henné d'Egypte avec 2 mugs de thé, ça donne une mixture qui ressemble un peu à de la bouse de vache (avec quelques boulettes) avec une odeur un peu étonnante mais pas désagréable.

    J'avais très peur de ressortir roux carotte ou orange fluo...  2 heures de pause sous cellophane et hop :

    8554385105_7bb21f046b.jpg

    ma couleur est ravivée, mes cheveux sont comme nourris

    et les reflets sont discrets même en plein soleil.

    Fin octobre j'ai testé un henné "chatain foncé" de AZ mais je n'ai pas vu de changement (en regardant la composition j'ai vu que le brou de noix, beaucoup moins colorant, était l'ingrédient principal avant le henné). Je ne suis pas la seule à avoir un avis mitigé, mais ça ne leur a pas fait de mal non plus.

    J'ai commencé aussi à les nourrir une fois par mois avec un peu d'huile : coco sur les pointes et ricin aux racines pour stimuler la repousse.

    Début décembre j'en ai testé un nouveau, du henné du Rajasthan et je crois que c'est mon préféré. Il vient de Henné Indigo et Compagnie. C'est un henné très fin qui ne fait aucune boulette, facile à poser et facile à rincer :


    8554385769_8e2f6a4332.jpg

    les reflets sont difficiles à saisir et changent beaucoup selon la lumière

     

    à l'intérieur ou à la pénombre, on ne les voit quasiment pas, je suis toujours brune et pas rousse...

     

    Les suivants chaque mois (la couleur s'oxyde dans les 3 jours qui suivent, il ne faut pas faire de shampoing pendant ce laps de temps) :

    8554384697_7dce0f1d68.jpg

    en janvier (avec de la neige...) ils ont l'air plus épais

     

    Puis changement de fournisseur Hennés et Soins d'Ailleurs pour un henné du Yemen mouillé avec une infusion de bois de campêche (rouge) en petite quantité par peur d'être trop rouge...

    8555493342_7677e4d9a5.jpg

    en février 2013 (les blancs sont orange foncés en bas à droite)

     

     

     

    Donc je résume :

    • j'ai supprimé le silicone et les sulfates dans mes shampoings,
    • j'ai arrêté les colorations chimiques,
    • je les nourris avec de l'huile,
    • je cache mes blancs et je colore ma touffe avec du henné qui gaine mes cheveux


    et résultat au bout de 6 mois :

    je ne perds plus mes cheveux,

    ils sont plus épais et

    j'ai plein de petites repousses !

     

    Si vous avez aussi ce problème de chute prolongée et/ou de cuir chevelu "étouffé" je ne peux que vous conseiller de passer au naturel pour votre touffe ;-)


    et désolée d'avoir été si longue, mais je voulais voir l'évolution en photo au fil des mois.

  • Le jardin Mosaïc

     

    Une belle découverte le week-end dernier, alors que le ciel était bien bas, nous nous sommes décidés pour une promenade dans un vaste parc au sud de Lille, au jardin Mosaïc.

    Ouvert depuis quelques années je n'avais jamais vraiment bien compris de quoi il s'agissait au juste. Un espace naturel, un parc, un jardin, une plaine de jeux ? En fait c'est difficile à expliquer, parce que c'est tout cela à la fois...

    De petits jardins à thèmes, dans un vaste parc situé sur un espace naturel (au bord de la Deûle) agrémenté de jeux et d'animations... Bon, allez quelques photos pour éclaircir un peu le concept :

     

    Donc un vaste parc de 33 hectares

    6052302851_9b699ca984.jpg

    6052851792_2d8d91de67.jpg

    6052303683_7c744ec19a.jpg

     

     

    Dans lequel sont disséminés 10 jardins à thèmes, s'appuyant (entre autre) sur les cultures des habitants cosmopolites de la région...

    J'ai eu un coup de coeur pour le jardin du Géant Pierre Auvente, sans doute parce qu'il ressemble beaucoup au jardin de nos pépés et mémés du Nord (même si ceux-ci n'avaient pas de géant planté en plein milieu) :

    6052857356_0a7eb7e917.jpg

    6052310093_e5114e551b.jpg

     

    6052307511_46db19fc83.jpg

    mon homme appelle ça le "supplice-du-pal-de-nains"

    6052308285_7fc9529653.jpg

    6052862258_961cbbd3a9.jpg

    et quand on est en haut du géant, dans son torse

    6052859686_4499ea3c27.jpg

    on peut téléphoner en bas, avec un long tuyau

    6052310747_ffd4366985.jpg

    au passage on en profite pour glaner des idées (récup de palettes)

    6052864044_ea822f0572.jpg

    sinon il y a aussi des lapins dans ce jardin (géant des flandres, logique)

    6052312585_9bf96fbfd7.jpg

    inutile de dire que les filles ont adoré

     

    Au fil de la balade on croise également des vaches, des moutons, un cochon noir, des ânes... et peut-être d'autres que je n'ai pas eu l'occasion de voir.

     

    Je ne mettrais pas d'autres photos des différents jardins, la surprise fait partie de l'expérience, la découverte des univers cachés derrière les haies fait partie du plaisir.

    Toutefois je ne résiste pas à l'envie de partager quelques images du chemin des lutins...

    6052294753_c12fcc76af.jpg

    6052843622_1bf7feb3b1.jpg

    6052297845_307c65081e.jpg

    6052296431_19b8c5aceb.jpg

    6052849972_1dff29c2f8.jpg

    parcours dans un sous-bois,

    semé d'embûches et réservés aux enfants de moins d'1,20m

    (en théorie, nos 2 ainées ont dépassé cette taille depuis un moment)

     

    Nous sommes restés plus de 2 heures dans le parc et nous avons "raté" 2 jardins sur les 10 parce que nous avons préféré laisser nos pas (et nos filles) nous guider où bon leur semblait plutôt que par le plan donné à l'entrée, puis trainer dans les coins qui nous plaisaient.

    Mais ce n'est pas très grave, cela nous donnera l'occasion d'y retourner... pour tester aussi le restaurant dans la serre, somnoler sur les transats, écouter les conteurs le dimanche.

     

    * * * * * *

    Je recommande +++ ce superbe parc si vous êtes de la région et que vous ne le connaissez pas encore, parce qu'il réserve beaucoup de jolies surprises.

    Si vous n'êtes pas de la région mais que vous venez passer un long week-end à Lille, il mérite un passage de quelques heures.

     

    Attention par contre, il n'est pas très bien signalé quand on sort de l'autoroute à Seclin comme indiqué dans sa pub, mieux vaut prévoir un itinéraire imprimé/une carte détaillée du coin/un GPS.
    L'entrée du parc est payante, le parking est gratuit.

     

     

    MOSAÏC, le jardin des cultures,

    Parc de la Deûle

    Rue Guy Mocquet

    59263 Houplin-Ancoisne

    Page Facebook ICI


     

  • Séjour rafraichi

     

    Quand nous sommes arrivés dans notre maison, la pièce à vivre principale (séjour/cuisine) avait été rénovée peu de temps avant la vente alors nous nous sommes attelés à la réfection des chambres à l'étage qui elles étaient euh... franchement pas terribles.

    Il n'était pas question d'y dormir avant qu'elles ne soient à notre goût. Quand les 2 chambres principales ont été terminés nous avons décidé d'emménager, mais il ne restait plus beaucoup de courage pour s'attaquer au bas qui était correct sans forcément être totalement à notre goût.

    On a posé nos meubles et puis voilà... on n'y a plus fait trop attention. Cet été, cela fait déjà 9 ans alors j'ai décidé qu'il était plus que temps de rénover le bas aussi. Sans vouloir nous chercher des excuses (enfin si un peu quand même) en 9 ans on a fait un 3ème bébé, à moitié rénové une salle de bain (c'est ça qui nous a sûrement dissuadé pour la suite), changé toutes les fenêtres, isolé la toiture et refait 2 autres chambres supplémentaires...

    Ha bon, quand-même ! Pendant les vacances de Pâques nous avons commencé par la cuisine, qui était bleue (papier peint en faux uni) et que nous avons repeinte en... bleue ! mais pas le même.

    Restait le gros morceau, le séjour que je ne pouvais plus voir en peinture... Je n'ai pas pris de photos juste "avant" mais j'en ai retrouvé des vieilles (alors du coup il faut enlever une partie des enfants et le matos d'anniversaire qui ne font pas partie de la déco habituelle)

     

     

    6032434243_7660113e22.jpg

    ah oui c'est un peu "daté" avec les frises toussa toussa

     

    Je voulais une couleur froide pour cette grande pièce parce qu'elle est exposée plein sud avec une large baie vitrée sur le jardin.  Pour assurer une certaine continuité avec celui-ci j'ai pensé logiquement au vert.

    Mais comme je n'imaginais pas une pièce toute verte, il fallait donc en trouver une autre. J'ai cherché avec des simulations sur le site de Valentine et j'ai d'abord été tentée par un jaune-beige assez pâle

    valjaune.jpg

    Valentine : olivier + pêche blanche

     

    mais une fois sur le mur je n'ai pas du tout aimé le rendu final, beaucoup trop jaune à mon goût. Et quand une copine m'a dit en rigolant "ah du vert avec du jaune, style provençal !" ça m'a tuée à moitié.

    J'ai donc essayé de rattrapper un peu en traçant des bandes blanches pour un effet rayures rafraichissantes...

    shot_1306850446724.jpg

    C'est moche, hein ? ah oui c'est très très moche.

     

    A ce stade là, mon cher et pou et mes enfants ont déclaré que j'étais tout simplement folle... 

     

    Pas découragée pour autant, j'ai repris mon baril de peinture "olivier" du sous-bassement et le blanc kaolin et j'ai préparé une petite tambouille pour obtenir un vert très très clair. Puis j'ai recouvert toutes mes tentatives précédentes de beige/jaune/rayures...

    Et voilà ce que ça donne au final :

    6032756704_f77d4221aa.jpg

    vu d'ensemble de la pièce vers le jardin

    (il faudra que je repeigne le bahut de mémé à droite - il jure un peu là)

     

    6032766882_d21ca7c194.jpg

    détail du mur tricolore en camaïeu de vert

    6032736078_fe28ce4560.jpg

    vue vers la cuisine

    (je me suis amusée sur le comptoir avec du masking tape pour le rappel du bleu)

    6032178299_1458bd5cf8.jpg

    le coin bureau (où il y avait le parc sur la 1ère photo)

     

    Je suis assez contente du résultat final, les personnes qui sont passées à la maison ont toutes aimé et trouvé la pièce plus grande... (elles ont marqué un temps de surprise aussi, ça ne doit pas être très courant des murs verts...)

     

    Maintenant je me demande si je vais accrocher ou pas des trucs sur les murs... je les trouve plutôt nus mais d'un autre côté j'aime ce côté dépouillé.

     

    Alors je ne sais pas encore...

    A votre avis, il faut les décorer ou pas ?