Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

en mission - Page 2

  • Les trouvailles de seconde main

    Bon, alors j'avais promis un post sur les trouvailles de la braderie, mais je vais élargir un peu avec les dernières trouvailles chinées chez Emmaüs et sur des petits vides-greniers cet été.

     

    4998497775_e5934fb5f5.jpg

     

    D'abord des petites bestioles trouvées chez Emmaüs, un  chat très fin (en biscuit ? j'y connais pas grand chose) choisi par n°2, un lapin en porcelaine avec un trou sûrement pour cacher une bobine de ficelle déniché par n°3 et un petit chien sur lequel j'ai craqué (on le voit mieux devant le colis du 10/09). Il me fait penser à Youpi le chien de Caroline. Je ne sais pas combien ça nous a coûté parce qu'on a eu un prix de gros avec des "Petit Tom" nickel, un jean kaki Burton, des pelotes de laine et de la dentelle pour genre 5 euros (ben si).

     

    Ensuite, le butin principal de la braderie de Lille (il manque 2-3 bricoles genre le galon à sequins immédiatement parti dans la boîte à couture de N°1)

     

    4976684576_f4d804cbb1.jpg

    On remarquera que la souris électrique (Pikachu pour les intimes) a beaucoup de succès tout comme ses compagnons (ne surtout pas s'écrier "oh c'est Bibi phoque" sous peine de passer pour une abrutie aux yeux de sa progéniture). C'est déjà vintage (ils datent de 1998-1999), heureusement on a réussi à échapper aux sacs en dos en peluche jaune rapée...

     

     

    Côté bouquin, on reconnaît donc Caroline que je trouvais moins nunuche que Martine quand j'étais petite (hélas ma mère préférait Martine à Caroline, me voilà donc condamnée à réparer cette frustration en écumant les braderies pour assouvir avec plus de 30 ans de retard une passion contrariée).

    4976680762_ab4a1f1072.jpg

     

    4976071623_802eb98100.jpg

    j'adore ! elle a une marinière rouge comme moi !

    une dame me les a vendus 50 cts pièce sur un petit stand à la braderie de Lille le dimanche matin (et pas aux aurores, comme quoi...).

     

    Le bouquin à gauche sur la photo d'ensemble "Cousons Cousine" est une pure pépite. Déjà le titre est lourd de promesses, je l'ai rapidement feuilleté, tiraillée entre la nostalgie et l'envie de ricaner bêtement. Ce qui a emporté la décision d'amorcer une négociation c'est cette page :

     

    4976686766_1d35de4b60.jpg

    Difficile de résister hein ?

    Surtout que la cape, c'est THE PIECE TO HAVE cet hiver (ouais je parle frangliche si je veux) et en plus on a droit à une big moustache, l'autre accessoire indispensable cette saison (sur votre toyboy de préférence) !  panoplie de zorro envisageable.

    Mais négociation il n'y eu point. Prix demandé : 50 cts.

    Je suis pas chienne non plus, j'ai pas discuté. Visiblement cette page a également marqué ma fille (voir la photo du 10/09 avec le fameux galon à sequins pour comprendre).

     

    Bon je continue encore un peu ? Allez, les poupées :

     

    4976678966_986a272323.jpg

    4976066289_bf85aa5479.jpg

     

    Par ordre d'apparition : la grande russe, qui a tapé dans l'oeil de ma N°2 sur le chemin du retour, emportée pour 50cts (la dernière pièce qu'il lui restait en poche) et qu'elle a couvée du regard tout au long du trajet (pas question de la mettre dans le sac). Elle m'a demandé si les femmes russes se promenaient souvent dans cette tenue... euh...

    Deux petites poupées à pouët-pouët (je ne sais pas comment s'appelle ce modèle) c'était la première fois que j'en voyais sur une braderie et là, c'est moi qui a craqué (3 euros pièce, emportées 5 euros les deux). Mes 3 filles essayent régulièrement de me les piquer, à chaque tentative déjouée, elles les font pouët-pouëter pour se consoler.

    La petite Barbie (des)articulée n'aurait pas dû être adoptée par notre famille, d'abord parce qu'on ne les apprécie pas beaucoup, ensuite parce qu'on n'en avait pas vraiment besoin/envie... mais, c'est là aussi l'intérêt des braderies, le monsieur qui tenait le stand, où elle trônait à poil, a remarqué que n°1 et moi avions le regard attiré par ce modèle peu courant (petite et très articulée) et il nous a alpagué avec un "allez, une jolie petite Barbie toute articulée pour 2 € !". On a rigolé parce qu'on s'en fichait un peu de sa Barbie alors que lui mettait tout son coeur dans cette vente...

    Comme on faisait la moue il nous a relancé "je vous la laisse pour 1 € si vous voulez" là ma fille a semblé un peu intéressée, je lui ai donc lancé "bon le monsieur veut visiblement se débarrasser  de sa barbie, tu peux donc lui faire une offre à 50 cts" tout en m'excusant auprès dudit monsieur "je suis désolée, mais je me dois de lui apprendre la négociation commerciale sur une braderie ;-)" ce à quoi il répond en se tournant vers elle "bon alors je te demande 1 €, tu me proposes 50 cts, donc nous pouvons conclure à 75 cts, d'accord?" et elle "euh oui, si vous avez la monnaie". Il était bien embêté du coup le monsieur, mais il a joué le jeu. Et puis on a discuté un peu des us et coutumes en matière de marchandage suivant les pays. C'était bien plaisant.

     

    Je m'arrête là pour le butin de cette fin d'été avant de vous dégouter complètement des vieux rossignols.

    Maintenant il faut que je fasse de la place dans la maison en emmenant chez Emmaüs ce qui pourra se transformer en trouvailles pour d'autres chineurs... et oui, ça m'arrive de tomber sur certains de nos dons et de dire "oh regarde on a le même !" (ah non c'est vrai, on ne l'a plus).

    C'est grave docteur ?

     

     

     

     

     

     

  • ce mercredi m'a tueR

    J'avais oublié comment c'était...

    On a commencé fort avec un rendez-vous prévu de longue date chez l'allergo...

    Arrivées à 10H30, salle d'attente pleine, des mères (bizarre hein ?) et des enfants, petits les enfants. Des bambins, des petiots. Des pénibles (là j'ai réalisé que non, vraiment je n'aurai pas d'autres enfants, comment ai-je pu à une époque trouver ces créatures adorables ? ). Qui crient, qui râlent, qui piquent des crises et qui pleurent quand leur mère finit par leur en coller une. Plus d'une heure à les supporter dans un couloir qui fait office de salle d'attente... pour finalement se voir simplement renouveler une ordonnance.

    Heureusement qu'on n'y retournera pas tout de suite (mais y aura bien d'autres rendez-vous chez d'autres spécialistes pour occuper mes mercredis matins... )

     

    Déjeuner chez les grands-parents, mais faut pas traîner.

    Y a n°2 qui commence l'athlétisme. Petit problème on ne sait pas si c'est à 14h ou 14h30, on n'a pas réussi à obtenir 2 versions identiques entre la secrétaire qui faisait les inscriptions, l'entraineur et le site internet (en quelle année a-t-il été mis à jour au fait ?).

    Va pour 14h avec les affaires dans le sac pour se changer, de toute façon on pourra pas arriver plus tôt (bon finalement c'est bien 14H30 par contre il y en a un qui dit que ça se termine à 15h30 et l'autre à 16h).

    C'est qu'il faudrait savoir : j'ai n°3 qui commence l'éveil musical à 14h45 jusque 15h30 dans la ville à côté, j'ai pas envie de rater mon coup !

    Ah OK ils sont là jusque 20h donc c'est pas grave si j'arrive un peu en retard...

    Vite, on a plus que 1/4 d'heure pour arriver à l'éveil musical, ah maman, on pourrait en profiter pour passer à la bibliothèque j'ai des bouquins à rendre (ça c'est n°1 qui se réveille) donc il faut faire un crochet pour aller les récupérer à la maison... hiiiiiiiiiiiiii, demi-tour au frein à main sur le parking façon Starsky et Hutch (nan, j'ai des pneus neufs, faut pas déconner non plus).

    On largue la petite à l'école de musique, on file à pied à la bibliothèque, on rend les bouquins, n°1 en choisit d'autres ("tiens tu peux les tenir maman stp, c'est lourd" - bah voyons), j'extirpe mon rat du canapé où elle lit une BD (ah si j'avais un treuil, ça m'aiderait). On sort, illumination, allons voir à la piscine si les horaires ont changé et si des stages sont organisés pendant les vacances...

    Oui madame, on inscrit pour les stages - s'il y a déjà du monde ? ah ben avec les 2 piscines fermées autour, oui ! Bon allez, une préinscription à la Toussaint, pour n°2 qui nage mais n'importe comment.

     

    On récupère n°3 qui sort de son éveil, Maaaamaaaan, il faut acheter mon pianot' t'as oublié !

    ah oui, non mais c'est pas grave ma puce, bientôt bientôt on s'en occupe (merde merde merde)

     

    Bon faut aller rechercher n°2 à l'athlétisme, le temps d'arriver, ça fera 15h45, au pire j'ai 1/4 d'heure de retard, au mieux autant d'avance... Ah non, maman on vient pas avec toi, y en a marre de faire de la voiture, pfff OK hiiiiiiiiii frein à main (mais non, mes pneus)

     

    J'arrive au stade, le choc !

     

    4993735503_0f30d94aef.jpg

    c'est qu'il me les a tous crevés le coach !

     

     

    Bon en fait, non c'est normal, c'est la fin de la séance, pour les calmer sûrement.

    (mais j'ai bien fait de pas lui refiler son tout nouveau T-Shirt, non mais regardez moi ce carnage, c'est pas lui qui fait la lessive).

     

    Elle est ravie, elle y retourne la semaine prochaine !

    Direction la maison, le gouter, les devoirs (plein !), le bain, la bouffe etc. etc.

     

    C'est drôle, chuis claquée, je vais me coucher !

     

     

     

  • Tractations sous le manteau

    La quête du cadeau de noël nous pousse parfois à faire des choses pas mal bizarres ...

    Hier par exemple je me suis retrouvée à un rendez-vous à une pompe à essence de supermarché avec une parfaite inconnue dont seul le pseudo "pupuce" pouvait me laisser supposer qu'il s'agissait d'une femme.

    Lire la suite

  • Sprint final

    Alors, petit check-up :

     

    • Révision de la Berling'mobile : OK
    • Nettoyage de la Berling'mobile : OK (l'extérieur seulement, merci le garagiste)
    • Contrôle Technique de la Berling'mobile : OK
    • Mise en pension du chat : OK
    • Coiffeur des filles : OK (reste une finition pour samedi midi)
    • Fleurs pour le mariage : OK (commandée, à aller chercher samedi matin)
    • Bagages pour les vacances : à moitié OK (une valise à faire descendre du grenier)
    • Retour des bouquins à la bibliothèque : pas OK (ce soir dernier délai)
    • Nouvelles lunettes à aller récupérer : pas OK, j'ai pas eu le temps
    • Itinéraires jusque la mairie puis la salle : pas OK, je sais pas où c'est !

     

    ça se sent là, que je commence à stresser ?

     

    En plus il fait une chaleur à crever, y a pas un souffle d'air pour me remettre les idées en place et cerise sur le gâteau pour bien m'aider, 3 fillettes surexcitées à l'idée que

    - l'école est finiiiiiiiiiie

    - demain on va au mariage de leur cousine !

    - après-demain on part en vacances, wééééééé  !

     

    Je ne sais pas ce qui m'a pris de coller notre départ en vacances à un lendemain de mariage et un surlendemain de fin d'année scolaire...

     

    Déclarez-moi irresponsable ! (et que quelqu'un prenne tout en charge à ma place)