Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ma touffe est passée au naturel


Il est bien ce titre, nan ?


Bon voilà j'avais envie de partager ce changement de "routine" comme on dit sur les blogs beauté tout roses parce qu'au bout de 6 mois je me rends compte d'un grand changement...

En gros, je ne perds plus mes cheveux en quantité.
Depuis environ 2-3 ans j'en perdais non seulement beaucoup en automne (ce qui n'est pas totalement anormal) mais aussi le reste de l'année, à chaque fois que je me les brossais mais aussi quand je passais la main dedans ou même quand je dormais... au vu de ce que je retrouvais sur mon oreiller.  J'ai perdu beaucoup de masse, je m'en rendais compte au nombre de tours d'élastique supplémentaires pour les attacher par exemple.

Ceux qui restaient accrochés étaient franchement raplapla et graissaient assez vite, j'ai donc essayé des shampoings "spécial cheveux long" ou "volume" ou "brillance et éclat" mais rien n'y faisait, au contraire ça empirait... et j'ai fini par avoir la touffe poisseuse le lendemain du shampoing.

En me renseignant un peu à droite à gauche j'ai compris que les silicones étaient peut-être en cause... il y en a de plus en plus dans les shampoings vendus en grande surface et à long terme en les gainant ils finissent par étouffer les cheveux. J'ai découvert également que les "sulfates" ou SLS (du détergent en gros) étaient particulièrement agressifs pour le cuir chevelu et pouvaient l'inciter à produire du sebum pour se défendre...

Changement de shampoings :

8555491958_d3e195ffce.jpg

les 2 Timotei se trouvent en grandes surfaces les 2 autres en magasin bio


au bout de quelques semaines c'était déjà mieux niveau aspect, volume, sebum, mais les 1ers shampoings ont été, il faut l'avouer, décevants... pas de miracle à attendre, il faut vraiment du temps pour parvenir à éliminer le silicone accumulé sur les longueurs (le rhassoul qui est une sorte d'argile m'y a aidé un peu aussi mais ce n'est pas très pratique à utiliser).

Un article qui liste des gammes de shampoings sans sulfate ICI


Ensuite, je me suis dit que les colorations chez le coiffeur pour cacher mes cheveux blancs n'étaient peut-être pas non plus hors de cause dans la chute, puisqu'avant d'y avoir recours je n'en perdais qu'à l'automne et pas pendant des mois... Je suis donc revenue à la coloration naturelle. Revenue parce que vers 20-25 ans ça m'arrivait de me faire des hennés avec ma meilleure copine et on trouvait ça très marrant de s'étaler cette mixture sur la tête.

Là aussi, il faut faire un minimum attention à la composition et ne choisir que du henné pur sans sodium de picramate, un ingrédient agressif et allergisant qui servirait à renforcer les pigments de la plante. Beaucoup de marques que l'on trouve dans les bazars en contiennent malheureusement.

Je suis donc passée par Aromazone pour mon 1er achat fin septembre 2012 :

8555494602_d826fa07a9_n.jpg

j'ai déjà des reflets auburn à la base sur mon chatain foncé... j'ai mélangé 200g de henné d'Egypte avec 2 mugs de thé, ça donne une mixture qui ressemble un peu à de la bouse de vache (avec quelques boulettes) avec une odeur un peu étonnante mais pas désagréable.

J'avais très peur de ressortir roux carotte ou orange fluo...  2 heures de pause sous cellophane et hop :

8554385105_7bb21f046b.jpg

ma couleur est ravivée, mes cheveux sont comme nourris

et les reflets sont discrets même en plein soleil.

Fin octobre j'ai testé un henné "chatain foncé" de AZ mais je n'ai pas vu de changement (en regardant la composition j'ai vu que le brou de noix, beaucoup moins colorant, était l'ingrédient principal avant le henné). Je ne suis pas la seule à avoir un avis mitigé, mais ça ne leur a pas fait de mal non plus.

J'ai commencé aussi à les nourrir une fois par mois avec un peu d'huile : coco sur les pointes et ricin aux racines pour stimuler la repousse.

Début décembre j'en ai testé un nouveau, du henné du Rajasthan et je crois que c'est mon préféré. Il vient de Henné Indigo et Compagnie. C'est un henné très fin qui ne fait aucune boulette, facile à poser et facile à rincer :


8554385769_8e2f6a4332.jpg

les reflets sont difficiles à saisir et changent beaucoup selon la lumière

 

à l'intérieur ou à la pénombre, on ne les voit quasiment pas, je suis toujours brune et pas rousse...

 

Les suivants chaque mois (la couleur s'oxyde dans les 3 jours qui suivent, il ne faut pas faire de shampoing pendant ce laps de temps) :

8554384697_7dce0f1d68.jpg

en janvier (avec de la neige...) ils ont l'air plus épais

 

Puis changement de fournisseur Hennés et Soins d'Ailleurs pour un henné du Yemen mouillé avec une infusion de bois de campêche (rouge) en petite quantité par peur d'être trop rouge...

8555493342_7677e4d9a5.jpg

en février 2013 (les blancs sont orange foncés en bas à droite)

 

 

 

Donc je résume :

  • j'ai supprimé le silicone et les sulfates dans mes shampoings,
  • j'ai arrêté les colorations chimiques,
  • je les nourris avec de l'huile,
  • je cache mes blancs et je colore ma touffe avec du henné qui gaine mes cheveux


et résultat au bout de 6 mois :

je ne perds plus mes cheveux,

ils sont plus épais et

j'ai plein de petites repousses !

 

Si vous avez aussi ce problème de chute prolongée et/ou de cuir chevelu "étouffé" je ne peux que vous conseiller de passer au naturel pour votre touffe ;-)


et désolée d'avoir été si longue, mais je voulais voir l'évolution en photo au fil des mois.

Commentaires

  • Ah zut, faudra que je fasse gaffe quand j'achèterai mon prochain henné alors (je le prends essentiellement en grande surface ).

    Elles sont sympa ces petites boutiques de Henné ;-)
    on y trouve même du shikakai et de l'aritha !! dire que j'avais eu tant de mal à en trouver il y a ... euh ... 6 ans peut-être, c'était suite à un article de Raffa .

    En tout cas, ils sont magnifiques tes cheveux ;-)

  • Merci :-)
    c'est vrai qu'il y a 6 ans on n'entendait pas beaucoup parler du shikakai (il y en a chez AZ aussi maintenant mais je ne suis pas super à l'aise avec)
    sinon pour les hennés corrects, on peut en trouver en magasin bio ou à l'épicerie arabe pour le Tazarine, il faut juste vérifier la compo sur la boîte...
    un lien avec les marques à éviter ici :
    http://lescarnetsdetinuviel.blogspot.fr/2013/02/ou-trouver-du-bon-henne.html

  • Encore un lien très intéressant ... merci !!

  • Génial cet article (j'adore les avant/après et les photos sur plusieurs mois !)
    Je ne me colore pas (encore ?) les cheveux, mais j'avais bien envie de tester le henné neutre pour faire du bien à ma tignasse, je ferai gaffe à la compo du coup, je croyais un peu bêtement que du henné c'était du henné point barre quoi ^__^

  • Normalement il n'y a pas de sodium de picramate dans le henné neutre puisqu'il n'est pas colorant (son vrai nom c'est cassia) mais j'ai entendu dire que celui d'AZ pouvait donner des légers reflets roux, comme s'il n'était pas pur ou qu'il y avait des mélanges malencontreux dans leurs stocks...
    sinon le neutre est bien aussi comme base pour se faire des masques avec d'autres ingrédients plus liquide

  • C'est marrant, j'ai récemment arrêté le silicone et les sulfates dans le shampooing moi aussi et je comptais en parler bientôt (mais moins bien que toi, moins approfondi - je ferai un lien vers ton billet le jour venu ;) )

    En tout cas, je les ai trouvé magnifiques tes cheveux quand on s'est vu :)

  • toi aussi tu as constaté un changement qui mérite un billet alors ? ;-) je croyais naïvement qu'en rinçant on se débarrassait de tous les trucs un peu chimiques des shampoings alors je ne faisais pas trop attention à la composition du coup...

  • ils sont magnifiques! avec ce changement de régime...mais qd on est blonde on peut pas faire du henné, si?

  • si tu fais un henné pur (Lawsonia inermis), tu seras rousse ;-)
    mais si tu ne veux pas changer de couleur il y a le henné neutre (une autre plante en fait, le cassia) qui gaine et renforce autant que celui qui colore.
    Et puis il y a aussi le "henné blond" qui est en fait un mélange de henné neutre (cassia) et de camomille et d'autres plantes selon les fournisseurs et qui parait-il donne de jolis reflet blond/miel

  • A la maison, nous avons toutes les trois des soucis de cheveux qui tombent.
    Et moi aussi à 20 ans j'étais une adepte du henné et ton article vient de me convaincre.
    Au fait, il se peut que je vienne pour un café en juillet, ma grande a fait ses voeux post bac et elle demande ESEAT de Roubaix en 1er

    Clic clic sur le lien, je passe commande !

    Bises

  • même tes filles ont ce problème en dehors des chutes saisonnières ? vos shampoings sont peut-être trop agressifs...
    quand tu auras les dates pour début juillet préviens-moi, je ne sais pas encore si on sera là...

  • Tu fais super bien la revue façon blog de fille, je trouve (hu huhu !) C'est très réussi ton épopée henné, continue à les nourrir sainement et ils t'en seront reconnaissants ! Prochaine étape "je fais mes cosmétiques" ?!

  • T'as vu ça ? je vais mettre des paillettes sous le curseur de la souris si ça continue ;-)
    sinon je cherche avant tout la simplicité, alors pour les cosmétiques ça me tente moyen s'il faut mélanger des phases, chauffer etc... là c'est juste de la poudre dans de l'eau tiède, pas trop compliqué ;-)

  • et quand on a beaucoup de cheveux blancs on peut mettre quoi comme henné? je ne cherche pas spécialement à les cacher maisl'ensemble est asses terne ...

  • ça dépend de ta couleur de base et de la couleur que tu veux obtenir... si on n'aime pas le roux, il y a d'autres poudres colorantes pour obtenir du noir (l'indigo) ou du marron foncé (le katam), parce que les blancs sortent orange du henné (moi je les laisse tels quels parce qu'ils sont bien répartis alors ça ce noie dans la masse).
    Donc pour obtenir du marron ou du noir, il faut repasser l'indigo ou le katam après le henné pour que ça s'accroche dessus, c'est ç dire faire 2 étapes... c'est bien expliqué sur le site Henné Indigo et compagnie, avec plein d'exemples différents selon la base de départ et le résultat souhaité.

  • Voilà donc le secret de ta belle chevelure !

    J'ai aussi dans l'idée de faire un billet sur les soins naturels pour les cheveux (dans mon cas : améliorer l'état des cheveux mixtes)...

    Mais le henné, c'est ma grande interrogation, j'y ai pensé, mais en creusant le sujet, j'ai découvert que c'était pas toujours naturel, donc, et pas évident à doser, il faut s'y connaître...

  • le problème aussi c'est que le résultat n'est pas garanti à l'avance : on ne sait jamais vraiment comment la couleur va prendre, parce qu'en effet ça dépend de la dose, de la température du liquide, de la nature du cheveu (de la vitesse du vent peut-être aussi...), c'est plutôt aléatoire.
    Sinon pour le naturel il faut juste regarder la composition sur l'emballage et écarter ceux au picramate.

  • Wahou, je passe à la routine sans silicone ni sulfates !!! Moi aussi je perds pas mal de cheveux, depuis toujours, mais depuis que je les laisse pousser (deux ans), je multiplie les soins, et je constate que niveau volume, c'est pas génial... Par contre, abandonner ma teinture chimique, je sais pas si je suis prête? Tu te le fais toi-même ton henné? Pas besoin d'une copine pour bien l'appliquer partout? Belle chevelure en tous cas, belle longueur, beaux reflets ;-)

  • Niveau chute c'est vraiment incroyable la différence, même quand je me brosse le matin, j'en perds 5 maximum alors qu'avant c'était quasi une poignée :-(
    sinon le henné BAQ (très fin qualité corporelle pour les tatouages) se pose bien, il faut juste trouver la bonne consistance : pas trop sec pour bien l'étaler et pas trop liquide pour éviter que ça ne coule dans le cou.
    Je l'applique d'abord sur le dessus de la tête d'une oreille à l'autre par raie (pour bien couvrir les blancs) et ensuite je bascule tête en avant dans la baignoire et j'applique le reste à la main gantée en partant de la nuque jusqu'aux pointes, je rassemble tout et j'enveloppe de cellophane (2h au chaud sous une serviette). La 1ère fois on en met un peu partout, la suivante ça va déjà mieux (et je mets du journal par terre et dans la baignoire pour limiter le chantier)

  • En fait, je crois que je vais m'y mettre :-D
    Mais quand je serais en vacances peut-être, au cas où le résultat serait... étonnant ?

  • Ah ah oui, moi je le fais souvent le vendredi après-midi parce que le 1er jour ça flashe un peu :-D
    (mais on peut le faire dégorger avec des masques de lait de coco si vraiment c'est too much)

  • Ici, ça fait un moment qu'on a fait le tri dans la salle de bain... Par contre, ça fait lisse? prace que pour l'instant, j'ai pas trouvé grand chose qui fasse une tignasse aussi lisse que les trucs chimiques...

  • étant donné que j'ai les cheveux plutôt raides, j'ai pas vraiment fait gaffe à l'effet lissant...
    mais il me semble avoir lu que le henné en gainant le cheveu l'alourdissait et détendait les ondulations/boucles

  • J'ai arrêté le henné il y a 4 ans parce que je devenais réellement cendrée et que le henné que j'utilisais rendait mes cheveux blancs vraiment orange.
    Dis-moi, Pat, penses-tu qu'il y aurait une solution avec un henné bio d'une teinte particulière ? Parce que le chimique, bof, mais les cheveux cendrés, au boulot, ça me vieillit vraiment.

  • je n'avais pas vu ton comm Kamaïa, pour les cheveux gris/blancs il faut tenter le henné en 2 étapes : la 1ère qui rend les blancs oranges et juste derrière (pas forcément le jour même) un 2ème henné mélangé à une plante qui fonce en noir ou marron (indigo ou katam) et qui a besoin de la 1ère étape pour s'accrocher.
    Sinon j'ai entendu parler des colorations Khadi chatain foncé ou noisette qui accrocheraient directement sur les blancs, mais je ne les ai jamais testées (c'est allemand et clean niveau compo)
    http://biomantique.over-blog.com/article-test-coloration-khadi-en-photos-116930325.html

  • Le henné ca me dit bien mais je suis blonde...
    Pas envie de devenir orange carotte!!!!
    Et puis j'ai vraiamant peur de me colorere sans passer par un pro

Les commentaires sont fermés.