Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Battle #3 Favorite book

 

Alabama, une copine de la Fabutineuse, propose chaque mois sur son blog ça veut dire la joie un défi aux graveuses de tampons. Y a du level. Je le précise en anglais, parce que c'est du défi international.

J'aime beaucoup l'univers d'Alabama, tout ce qu'elle fait me touche beaucoup. Je ne saurais pas l'expliquer clairement. Ce n'est pas juste juste joli, je sens de l'émotion dans tout ce qu'elle me montre et souvent ça me fait remonter des tas de choses.

 

Le défi de janvier porte sur notre livre favori, j'ai eu envie de participer même si je ne grave pas de tampons parce que l'envie était forte de renouer avec ce plaisir. Pas juste celui de tamponner, celui de fabriquer sa forme.

J'ai toujours adoré tamponner. J'ai commencé à acheter des tampons quand j'étais enceinte, pour "mes enfants" qui allaient venir, j'ai continué quand ils étaient petits. Mais je me souviens qu'au lycée je tamponnais aussi. Sur mes gommes. J'écrivais au stylo bille bien baveux en miroir et ensuite je tamponnais sauvagement les marges des cahiers de mes voisins de table. Des onomatopées la plupart du temps ou des petits dessins absurdes.

Mais en vrai, ce goût pour les tampons, il remonte à la maternelle. Aux patates. C'est un de mes plus vieux souvenirs de maternelle, les patates taillées par la maîtresse et trempée dans la peinture...

Donc pour ce défi, ce matin, j'ai sorti mon matos : une patate et un couteau de cuisine.

8397121561_9e41639a03.jpg

 Je ne suis pas spécialement fière de moi parce que j'ai torché ça en 10 mn, mais bon je suis comme ça, toujours pressée de voir vite un résultat ou "d'avoir fini avant de commencer" comme dirait ma mère (et puis la patate c'est un peu mou aussi).



Mes livres favoris j'en ai déjà parlé ici et bizarrement  celui sur lequel je m'étends le moins est celui qui m'a sans doute le plus influencé...

8397120211_d32c533b44.jpg

les choses les plus évidentes me laissent souvent sans voix.

 

Commentaires

  • J'aime beaucoup ta patate :) C'est super d'avoir participé et puis le tampon patate reste un "classqiue" :) Sur la route ... Tout notre jeunesse, je ne suis plus sûre que cela soit le cas des jeunes d'aujourd'hui (dit la vieille de plus 40 balais) :)

  • C'est trop cool. Super bien fait

  • Tres cool, une voiture classic sur een tampon classic. Good carving!

  • Bravo, pas facile!

  • trop facile au pays des baraques à frites !

  • Bon, déjà je suis bien heureuse que tu aies sauté le pas, surtout avec le récit de ton "amour" pour les tampons (je m'y retrouve un peu ^^) et puis encore une fois, c'était pas gagné avec ce support et surtout l'outil!

    Je suis un peu émue et rougissante de ce que tu dis de mon blog , et surtout j'ai une p**** de pression à présent , merci bien ...

  • Efficace ! La patate, c'est une valeur sûre. Tu assures parce qu'avec un couteau, ce n'était pas gagné.

  • Oh là là! Je reconnais les titres de ton petit bout de bibliothèque! Mais moi, pas de joli tampon devant. Bravo!

  • Mais tu es plutôt douée en tampons-patate, et tout le monde ne peut pas en dire autant !! (ça pourrait servir le jour où tu seras tagguée pour une liste "les 10 choses que je fais comme personne"...)

  • Waouh! mais tu es une vraie artiste de la patate:-)!

Les commentaires sont fermés.