Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas de mixité pour les jouets ?

 

Cela fait un petit moment que j'avais envie de pondre ce billet mais je ne savais pas sous quel angle l'aborder, alors je vais faire ça à l'arrache, comme je le sens (ça risque d'être confus, mais tant pis).

 

C'est le coup de gueule qui me tente le plus, tant j'ai été énervée en découvrant ça dans le porte-vues de ma n°3 (en CP je le rappelle).

Elle devait écrire une lettre au Père Noël (oui je sais, ça date un peu mais je ne l'ai découvert qu'en janvier) avec des phrases types à recopier et surtout un lexique pour remplir les trous.

Lexique en 3 parties :

6779225674_39bc290845.jpg

 

6779225996_a56cf6ef3a.jpg

 

Sans vouloir jouer les harpies féministes, y aurait pas un problème de sexisme là ?

 

J'ai demandé à ma fille ce qu'elle avait "choisi" dans cette liste, c'est simple, elle ne s'en souvenait pas vraiment "euh je crois que j'ai écrit un bébé et des perles". Dans sa "vraie" lettre au Père Noël, celle qu'elle avait faite à la maison, il y avait (entre autre) des playmobils et un déguisement, je lui ai demandé pourquoi elle ne les avait pas repris dans sa lettre, réponse "ben non, j'avais pas le droit". Elle l'a donc fait comme un exercice théorique pur et dur, sans s'impliquer.

Je me doute bien que la maîtresse n'a sans doute pas dans sa consigne expressément interdit aux filles d'aller piocher dans le lexique pour les garçons (et inversement) mais ça en dit long sur le conditionnement des enfants.

Alors ce n'est peut-être "pas grave", au sens où mes enfants ne s'interdisent pas de choisir les jouets qui les attirent sans se soucier s'ils sont rangés dans les pages roses ou bleues des catalogues.

Mais quand-même ! Il me semble qu'il y a des actions qui sont menées pour éviter les discriminations à l'école (handicap, sexisme, homophobie, racisme et xénophobie).


Est-ce que ça ne commence pas dans le matériel que l'enseignant se constitue ?
Est-ce gênant de mettre 15 jouets sur la même page sans préciser fille/garçon/mixte ?

Je pourrais redire des tas de choses sur cette enseignante (pourtant pas débutante), il suffit déjà de regarder comment elle gère l'utilisation des articles et/ou des majuscules rien que sur un lexique pour avoir une idée de sa rigueur... (je vois bien un gamin écrire "pour Noël je voudrais un légo, Des jeux de société, DS"...), parce qu'à côté de ça je retrouve des fautes dans ses fiches, il manque des majuscules ou des points à la fin de certaines phrases ; en devoirs à la maison les enfants doivent copier des mots sur des fiches mais sans avoir de lignes pour tracer... et il y en a plein d'autres comme ça. Si je n'étais pas derrière pour corriger ou aider, j'imagine le massacre sur son cahier de devoirs. 

Mais je me vois mal aller râler chez la Directrice, parce que ce sont des tas de petits détails. Je n'ai pas envie de passer pour le parent d'élève chiant qui pinaille sur des broutilles. Toutefois ça me gêne de laisser passer le coup du lexique qu'on peut honnêtement qualifier de sexiste je crois (non ?), mais c'est un peu tard aussi.

Qu'est-ce que vous feriez à ma place ? Il y a pas mal d'instit parmi les copines qui me lisent, votre avis est le bienvenu.


Allez, vivement ce soir, on sera enfin en vacances !

 

Edit post-vacances : Merci pour vos avis éclairés. Alors, j'en ai parlé à une maman qui fait partie de l'asso de parents et elle n'a pas entendu parler de cet exercice, personne n'a fait remonter aucune remarque. J'ai eu confirmation que cette instit n'est pas très appréciée. J'ai d'abord décidé d'attendre la fin de l'année pour glisser la doc sur les discriminations sexistes (qui ont été abordées en maternelle dans le même groupe scolaire) mais j'ai appris entre-temps que cette classe de CP a été imposée à l'enseignante (suite à une suppression de classe/ réorganisation) alors j'ai décidé de ne pas monter au créneau tout simplement parce que ma fille va sans doute encore passer 4 ans dans cette école et il n'est pas impossible qu'elle retombe sur cette instit qui changera de niveau dès qu'elle le pourra...
Ce n'est pas très glorieux mais tant pis (et je reste vigilante pour corriger les fautes et rattraper les maladresses).

Commentaires

  • tout-à-fait d'accord avec toi , on conditionne les enfants dès leur plus âge à jouer les rôles imposés par nos civilisations soi-disant évoluées..

  • AH oui là, c'est d'un autre siècle ça!

  • Tu devrais dire à la maîtresse qu'elle s'est trompée. Les cartes Pokemon (en tout cas en CP) c'est clairement un jeu de garçons, les filles jouent pas du tout avec ;-)

  • Je suis un peu atterrée, d'abords les pokémons c'est que pour les garçon ensuite les petshop c'est mixte(ben oui c'est fiston qui a le plus était fan ici ;-D ) les déguisements?!? mais pourquoi au pire n'a t'elle pas mis un déguisement fille d'un coté et garçon de l'autre.
    Ben oui parce que quand même je suis libérée mais ça me ferait drôle que mon garçon veuille régulièrement enfiler une robe de princesse.
    Bon enfin je chipote mais tu as parfaitement raison et je crois qu'à ta place je ferais les corrections qui s'imposent en rouge sur la fiche de la maîtresse.
    A une époque ou "On" a décidé pour des raisons "féministes"de supprimer l'usage du Mademoiselle (ça me reste en travers de la gorge) ce genre de catégorisation, c'est du grand n'importe quoi.

  • Peut-être glisser discrètement à la maîtresse ça, diffusé dans 1400 classes parisiennes: http://blog.plafonddeverre.fr/post/Filles-et-gar%C3%A7ons-%3A-cassons-les-clich%C3%A9s

  • ah si ! les filles jouent au pokémon !! en tous cas à la maison, nos garçons empruntent les cartes pokémon des filles... haha !

    moi je ferai la remarque à la maitresse parceque faire une page de jeux tout mêlés c'est pas la mer à boire et ça évite de faire ce genre de boulettes !
    je déteste qu'on différencie les jeux "filles" et "garçons"... de même qu'on mette à 98% les jeux de filles en rose (ce que mes filles n'aiment pas) et pas du tout ceux des garçons (ce que mon grand déplore)...
    bref, j'irais en parler à la maitresse
    ainsi que du manque de ligne pour écrire les mots etc...

    je viens de découvrir que l'instit de ma fille de ce1 photocopiait les pages d'écriture (ok, comme ça il ne fait les modèles qu'une fois, je le comprend) du coup on a un contraste blanc/noir TRES élevé et moi j'ia mal aux yeux au bout de deux lignes. c'est une TORTURE ses pages !!!
    ben je vais pas hésiter à le lui dire à la rentrée, quitte à voir avec lui comment il pourrait faire pour s'éviter du boulot sans flinguer les yeux des enfants (même si c'est à lui de s'en démerder, je veux bien l'épauler pour changer)

    c'est pas ça, aussi, le rôle des parents ?
    les profs ne sont pas parfaits, aidons-les à voir où ça pêche et soutenons-les dans leurs changements !

    bisous

  • laisse tomber: si elle est pas fichue de tipexer ça sur ses photocopies, tu vas juste passer pour la casse-pieds et ça n'ira pas plus loin...

  • Que dire de ma fille qui a rempli sa maison de poupée home-made avec des dinos, et qui dort avec des petits serpents en plastique "siiii mignons" et qui adore se déguiser en Zorro ? Chaque année, je me fais la même réflexion à l'arrivée des catalogues de jouets de Noël (donc, fin septembre ;-), écoeurée devant ces pages de chariots de ménage et de planches à repasser dégoulinantes de rose...
    Mais comme on gère comme on veut, à la maison, c'est pas trop grave (moi, ça ne m'a jamais gênée que mes fils échangent des Pokemons contre des Petsops avec les petites voisines).
    Que ce genre de trucs soit relayé à l'école me dérange plus, outre l'aspect "rose/bleu" que je trouve plus bête que méchant, d'une part parce que je trouve que la lettre au Père Léon c'est quand même un truc familial (je m'étais fâchée contre la maîtresse de l'an passé de mon second qui avait fait faire la lettre "officielle" à l'école en CE2 !), d'autre part parce que zut, un peu d'imagination, y'a pas d'autres trucs à développer autour de Noël et de l'hiver ?...
    Je ne sais pas si tu dois dire un truc. L'an passé, je l'ai plutôt bouclée, me disant que c'était une maîtresse "minimum syndical", que ça ne la ferait pas bouger et que l'an prochain, ciao !

  • C'est sexiste ET nul ce lexique! J'allais te faire la remarque sur les articles (qui ne doivent pas figurer sur les lexiques de toute façon!), avant de voir qu'on avait pensé exactement la même chose!
    Autre truc qui m'énerve "un bébé" ! Ben oui, un bébé c'est vivant et ça grandit après; une poupée, un baigneur ou un poupon, non! Grrrr!

    Ceci étant dit, je rejoins un peu ce qui a déjà été dit, vu ce qui transparaît ici et là de la dame, je doute que tes réflexions puissent faire autre chose que l'énerver. Et en plus c'est typiquement le genre de nana assez c...e pour s'en prendre ensuite directement à ta gamine (de manière assez discrète pour que tu ne le saches jamais, mais assez pour la déglinguer! Crois moi c'est beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense). Donc si tu veux mon avis, discute en avec ta fille, car c'est important pour elle de voir que tu n'es pas d'accord (en restant assez "soft" pour ne pas la mettre en porte-à-faux avec l'instit) et...garde ton avis pour toi, parce qu'il y a fort à parier que tôt ou tard tu aies besoin d'intervenir pour un truc plus grave que ça et qui nécessitera de ne pas avoir déjà été classe dans la catégorie "mère chiante" par l'instit!

  • Et vive les vacances!

  • :-) Si tu savais depuis combien d'années je suis horripilée par tout ça ! C'est ridicule à un point... C'est la société qui est ainsi. Je me souviens d'une animatrice âgée dans la salle d'attente d'un service hospitalier où nous avions Toutebelle et moi rendez-vous qui avait été horrifiée parce que Toutebelle avait choisi de colorier la robe d'une princesse en bleu plutôt qu'en rose. Soupir. Toutebelle joue depuis toujours avec les jouets de ses frères et vice-versa et ça ne leur a jamais posé de problème. Il y a encore des familles où offrir une poupée à un petit garçon est considéré comme une insulte, alors qu'il peut adorer jouer avec.Re-soupir.

  • Je vais rejoindre Sosso: cette année, je ne suis pas fan des maîtresses de mon fils: pas méchantes, mais l'expression "minimum syndical" leur va certainement bien, malgré de la bonne volonté. Je fais des efforts pour faire passer l'essentiel, mais mon poil se hérisse parce qu'elle ne trouve pas normal que mon fils ne se rue pas toutes griffes dehors sur les jeux de construction! Entre autre... Et je garde mes efforts pour qu'elle le considère correctement, dans son ensemble, et il y a déjà fort à faire...

  • l'exercice est nul, sur le fond comme sur la forme. S'il est à l'image de sa conceptrice, ça ne vaut même pas la peine que tu t'énerves.

  • J'arrive après la bagarre, mais il vaut mieux laisser tomber. Ces personnes pleine de préjugés, il y en a partout. Même si c'est dingue qu'une personne en contact constant et régulier avec des enfants puisse en être restée à ce style de conception.

    En fait, je crois surtout à la grosse flemmarde qui a trouvé un polycopié tout prêt et qui a vu là une bonne occasion d'être tranquille sur un sujet qui ne la passionnait sans doute pas.

  • Bonjour,

    Je lis régulièrement ton blog mais c'est la première fois que je laisse un commentaire. Les catalogues de jouets de Noël me dégoûtent mais bon, je peux à la limite comprendre car ils cherchent avant tout à vendre... mais là, reproduire ça à l'ECOLE... en tant qu'enseignante, je suis atterrée!!! Quand je pense que l'on est sensés y transmettre les valeurs de la république (ben oui, l'égalité quand même).

    Déjà, écrire au Père Noël, je trouve ça limite puisque tous les enfants ne fêtent pas Noël à la maison. Mais en plus, faire une liste sexiste comme ça, sans rien remettre en question !
    Ca m'étonne qu'aucun parent n'ait réagi.

    Elle a quel âge à peu près l'enseignante de ta fille ?

    A ta place, je prendrais RDV avec la maîtresse plutôt que passer directement par la directrice, c'est souvent mal vu. Sinon, si tu vois que ça bloque vraiment, tu peux aussi en parler aux parents délégués qui pourront peut-être faire remonter l'information... C'est quand même son boulot d'apprendre aux élèves de CP qu'une phrase commence par une majuscule et se termine par un point (oui oui, c'est au programme)

    Mais bon, les gens, rassurez-vous : toutes les profs font pas le minimum syndical, hein. Vous finirez bien par tomber sur un d'entre nous qui passe ses mercredis et ses week ends à corriger et peaufiner ses préparations (oui, venez dans ma classe. C'est le bonheur suprême ^-^)

    En espérant que ça s'arrange.

  • J'arrive sûrement après la bataille, mais comme je suis instit, et aussi maman, je réagis. J'aurais simplement écrit un petit mot à la maîtresse en lui précisant la teneur de la vraie lettre au Père Noël de mon enfant...limite si je n'aurais pas joint une photo de ma fille jouant aux Playmobil (enfin plutôt de mes garçons avec leurs poupées d'ailleurs, en ce qui me concerne).
    Sinon, pour le reste, c'est toujours très délicat. tes copines instits sauront te conseiller. mais c'est vraie que la première démarche est plutôt d'en parler avec l'enseignante elle-même.

    Après ben finalement c'est Bellzouzou qui a raison !

  • Je suis enseignante et moi mon coup de gueule c'est celle d'une enseignante qui en a assez de tomber sur les commentaires des parents qui cherchent toujours la petite bête dans le travail donné à leurs enfants pour se plaindre de l'instit'. Je comprends votre problème mais les catalogues de jouets, les rayons de magasins sont organisés en cadeau fille, cadeau garçon. Les rayons de vêtements sont organisés en vêtements, lingerie fille/garçon. A quand le coup de gueule des parents contre cette organisation?

Les commentaires sont fermés.