Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Commode la récup

    Follow my blog with bloglovin

    (vas-y, paye ton jeu de mot)

     

    Après le billet cuisine puis le billet humeur, voilà le billet Déco (comment ça je ratisse large ? - non non je suis é-clec-tique).

    Il en faut pour tous les goûts après-tout ; pour le billet sexo on verra plus tard (quoi que... vu l'actualité brûlante, y aurait matière)

    Aloooors, dans la même veine que la soupe au radis où tu utilises ce que d'autres mettraient à la poubelle (on ne dit plus "t'es radin" mais "t'es développement durablement bonne") :

    la récup' de commode !

     (je suis très mauvaise aujourd'hui sur les titres)

     

    Mode d'emploi  DIY (c'est comme ça qu'on dit dans les blogs déco : Do It Yourself, capich ?) très détaillé mais si t'es pressé tu ne lis que le bleu

     

    * Aller chez Emmaüs pour trouver un sous-verre ou de quoi encadrer une lithographie réalisée par ta collégienne avec sa classe, trèèèès jolie (la litho, pas la classe et la collégienne ça se discute)

    * Ne pas trouver ce que tu espérais, tourner les talons et faire demi-tour, dépitée

    * se retrouver face à une petite commode avec les pieds en biais

    * la caresser du regard, se demander pourquoi elle te plaît, faire coulisser sans effort ses tiroirs

    * demander le prix, topper là, rabattre les sièges de la Berling'mobile, l'embarquer

    * aller acheter de la sous-couche, un petit rouleau et un pot de peinture grise, castoche !

    * mettre la commode dans le jardin pour la poncer

    * retourner le cellier pour retrouver le sac contenant le papier de verre

    * insulter (mentalement) le mari qui ne sait pas non plus où est le papier de verre

    * rentrer la commode à l'intérieur avant la tombée de la nuit

    * retrouver le papier de verre en cherchant autre chose dans le cellier

    * remettre la commode dans le jardin

    * démonter les poignées et commencer à tout poncer

    * aller se changer pour ne pas bousiller son pantalon et sa jolie blouse

    * finir de poncer

    * recevoir les félicitations du mari qui s'étonne qu'on ait réussi sans utiliser sa ponceuse électrique

    * insulter (mentalement) le mari qui ne réalise pas la portée de ses paroles

    * rentrer la commode avant la tombée de la nuit

    * poser, en s'appliquant, bien la sous-couche

    * prendre une photo parce que t'es fière (s'il t'en faut peu)

    tumblr_lji9zapTos1qg0qq2o1_500.jpg

     

    * laisser sécher puis reponcer beaucoup (parce que les tiroirs coulissent moins bien),  à la main (maso ou amnésique j'hésite)

    * repasser une 2ème sous-couche si le bois boit (merdoum !)

    * rentrer la commode pour lui éviter de dormir dehors

    * repousser la suite des opérations parce qu'il y a plein de pétales de cerisiers qui volent

    * repousser la suite des opérations parce qu'il y a plein de pollens qui volent

    * repousser la suite des opérations parce qu'il y a plein de moucherons qui volent

    * oublier la commode et la transformer en "hot spot" (dépotoir en français)

    * retourner chez brico truc pour acheter de la peinture pour ta cuisine et en profiter pour racheter un autre pot de peinture grise parce que le précédent ne te plaît plus (souvent femme varie, bien fol...)

    * sortir la commode dans le jardin

    * poncer encore et encore

    * sortir l'aspirateur et aspirer toute cette p*t** de  m**de de poussière

    * appliquer une couche de "pierre de lune"

    * maudire ta fille qui te demande pourquoi tu as repeint une 3ème fois en blanc !

    * rentrer ta commode avant la tombée de la nuit

    * allez chercher un fond de peinture violette et faire un mélange dans un pot de confiture à la sauvage

    * poncer et en profiter pour prier pour que le mélange soit en quantité suffisante parce que t'arriveras jamais à le refaire à l'identique

    * poser une 2ème couche de gris-violet-bizarre à l'intérieur parce que t'en as marre de la sortir/rentrer

    * nettoyer les taches de peinture gris-violet-bizarre sur le parquet

    * chercher pendant 2 semaines les poignées de la commode

    * retrouver les poignées dans un tiroir de la commode

    * peindre les poignées en noir, vite fait, parce que bon, ça va là !

    * quand elles sont bien sèches, remonter les poignées

    * en DIY monter toute seule la commode au 1er étage, insulter (à haute voix) le virage de la cage d'escalier qui a failli te laisser coincée

    * installer la bête en fermant les yeux sur le poc qui a fait sauter la peinture sur le bord

    * prendre une photo, pas parce que t'es fière mais parce que t'as de quoi faire un article de blog :

    5729780791_a190687712.jpg

     

     Et comme je suis gentille je te mets des petits bouts du reste de la chambre, comme ça, ça fera encore plus blog de déco (hin hin hin)

     

    5730334632_e5e1252069_m.jpg5730346512_72de3239b8_m.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    5729787983_025d020a34_m.jpg5729792657_5426cfcf4f_m.jpg 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    même si on n'y croit pas une seconde ;-)

     

  • Mission bien possible

     

    Quand ta collégienne t'annonces samedi soir la bouche en coeur

    "tu te souviens Maman je t'avais dit qu'on allait travailler sur une pièce de Molière ?"

    tu ne te méfies pas et tu réponds distraitement

    - oui vaguement, pourquoi ?

    là elle t'annonce calmement

    - alors il faut acheter "les Fourberies de Scapin""

    et toi toujours insouciante

    - bon OK, c'est pour quand ?

    même si tu devrais commencer à avoir l'habitude de ce genre de traquenard, tu n'imagines pas une seconde que la réponse va être :

    - lundi...

    - HEIN ??? lundi ? quel lundi ?

    - bah lundi, là, après-demain

    - hmmmgrmmmpf et tu le sais depuis quand ?

    - ho pas longtemps... mais t'inquiètes pas on peut le ramener dans n'importe quelle édition"

     

    Une fois ton agacement ravalé (t'es quand même allée dans la plus grande librairie d'Europe la veille), tu te réjouis que ta progéniture commence enfin à étudier Molière en fin de 5ème - il serait temps - et tu te demandes si les Fourberies de Scapin t'ont suivie dans tes divers déménagements.

    Et puis tu te dis que non, t'as beau aimer les livres, c'est pas au point de trimballer tes pièces de Molière du collège... toutefois par acquis de conscience tu vas fouiller les vieux cartons de livres "classiques" qui n'ont pas été déballés depuis... pfff.

     

    Et puis comme tu trouves pas, t'appelles ta mère:

    "- allô maman, est-ce que tu sais si j'ai laissé "les Fourberies de Scapin" chez toi, quand je suis partie (il y a 24 ans) parce que je me souviens pas de les avoir emportés tu vois...

    - gnnni... euh je ne sais pas, mais non dans ta chambre il n'y a plus de "classiques" juste des albums d'enfants que tes filles lisent quand elles viennent... c'est pour quand ?

    - euh.... lundi, mais euh c'est pas grave, c'était juste comme ça ! T'es sûre qu'ils ne sont pas à la cave mes livres de cours ?

    - hmmmgrmpff je vais regarder mais je ne crois pas, tu sais bien que c'est humide et que les livres moisissent dans la cave...

    - ah oui, donc bon c'est rien, laisse tomber maman c'est pas grave..."

     

    Tu raccroches et t'as honte d'embêter ta mère de 82 ans avec ça, parce que tu sais qu'elle va retourner sa cave pour le chercher ce p*tain de classique que t'as oublié sur une étagère dès le 30 juin 1982...

    Et surtout t'es pas fière en te souvenant que tu l'avais en plus en double exemplaire, parce que tu l'avais acheté à l'avance (c'est bien !) mais que tu l'avais fait racheter en urgence la veille parce que tu ne retrouvais plus le 1er exemplaire tellement il était bien rangé (pour le retrouver 2 jours plus tard normal).

     

    Ton mari se souvient l'avoir étudié aussi, ses parents, eux, ont TOUT conservé, mais comme t'as pas  envie de voir débarquer ta BM particulièrement contente d'avoir parcouru 120 bornes juste pour sauver l'honneur de sa petite-fille chérie, hé bien tu ne relèves pas.

     

    Mais dimanche matin t'essayes de te lever tôt (8h15 c'est super tôt pour un dimanche) et tu pars à la braderie de la ville d'à côté, avec l'oeil de lynx de service, l'époux (12/10 des 2 yeux). Et après avoir scruté la moitié des stands, tu tombes enfin dessus (et tu sais qu'à partir de maintenant tu vas en voir 30 dans la moitié restante).

    5726616254_a2fca1b414.jpg

     Franchement, y avait pas de quoi s'énerver...

     

     

    T'en profites pour te dire que tu vas aussi chercher la "jupette blanche" demandée par l'instit de la plus jeune pour le spectacle de la semaine prochaine,

    5726112789_f9a3fc94d7.jpg

    vu que chez Hache et Aime y en avait pas en rayon la veille...

    et tu sautes presque de joie en trouvant ton bonheur à la bonne taille, joliment accroché à un stand, pas besoin de fouiller, nickel jamais porté visiblement vu l'état de l'étiquette Vert Baudet et t'as presque envie d'embrasser la dame qui t'en demande 2 €, tellement la quête fut facile !

    5726612150_173024e4d8.jpg

     

    et au passage tu te réjouis qu'elle ne soit pas née garçon, parce qu'un T-Shirt "vert grenouille uni" tu te demandes encore si t'aurais pu le trouver... et c'est certain y en a pas et y en aura jamais chez ta mère.

     

    PS : ma mère est allée faire un tour dans sa cave, comme prévu (et n'a pas trouvé les Fourberies de Scapin comme prévu aussi - mais bon, c'est une mère, donc...)

     

     

     

     

  • La soupe de quand t'as plus un radis

     

    Alors voilà la fameuse recette que mes filles me réclament tellement elles l'adorent.

    Découverte pas hasard, séduite par la simplicité et la rapidité de sa réalisation, je l'ai testée sans me faire trop d'illusions et le résultat a été très au-dessus de mes espérances. Alors je partage parce que ce serait dommage de ne pas l'essayer au moins 1 fois. 

    Parfaite les soirs de flemme en cuisine, surtout si on a fait un copieux repas le midi ou si on a pris un goûter un peu tardif, elle ne demande aucun ingrédient particulier.

     

    Soupe aux fanes de radis

    - 1 botte de radis mais sans les radis (déjà mangés pardi !)

    - 1 noix de beurre

    - 1/2  bouillon cube dans 1/2 litre d'eau

     

    ***********

     

    On commence par bien nettoyer les fanes avec un peu de vinaigre blanc dans un grand volume d'eau sinon ta soupe elle va croquer sous la dent...

    5712661297_06aac18d23.jpg

     (les jeunes feuilles ont une forme de coeur, c'est "cromimi")

     

    puis on fait fondre le beurre dans une poêle, on y jette les feuilles propres et on les regarde se ratatiner plutôt vite.

    5712664549_a8f848633a.jpg

    (zut c'est flou, faut pas prendre les photos en courant !)

     

    On fait fondre son bouillon cube dans l'eau chaude (j'utilise ma bouilloire) en quelques secondes

    5713228550_d987456b3c.jpg

     (ah il manque 3 gouttes)

     

    on transvase ensuite les feuilles ratatinées dans une casserole ainsi que le bouillon et on laisse bloublouter pendant 5 mn sur feu vif.

    5712671221_423d460a26.jpg

     (cette casserole commence à se faire vieille)

     

    Y a plus qu'à mixer à la girafe !

    5713235218_066283713f.jpg

     

    Voilà c'est déjà fini !

     

    Si j'étais une blogueuse cuisine, je te mettrais une jolie photo dans de la belle vaisselle sur une jolie nappe avec une fleur négligemment posée dans un coin, mais bon j'en suis pas une, la soupe a été bue juste après dans des mugs dépareillés sur une table pleine de miettes... ça va pas te faire rêver, alors  je te laisse construire ton décor de rêve directement dans ta propre imagination, c'est sûrement mieux comme ça !

    Le gout est très fin et assez "printanier", on ne retrouve pas du tout le goût du légume (c'est pour ça que ma plus jeune en boit avec plaisir). Les plus gourmands pourront y ajouter de la crème fraîche ou de la crème de roquefort...

     

    Nota Bene : évidemment cette recette, ça te fait une toute petite soupe, même que ta marmaille elle pleure qu'il n'y en a pas assez, donc :

    Pour faire 1 litre de soupe, il faut 2 bottes de radis.

     

    Il paraît que c'est la même recette pour la soupe aux orties, mais j'ai encore jamais trouvé de bottes d'orties chez mon maraîcher et je n'en ai pas assez dans le jardin...

  • Lasagne, soupe et compagnie

     

    Retour en arrière, en mars j'évoquais l'installation d'une lasagne dans notre jardin.

     

    Tous ceux à qui j'en ai parlé autour de moi m'ont répondu invariablement :

    "hein ? une lasagne ? dans ta pelouse ? gnnn..."

     

    Alors que je vous explique un peu mieux, une lasagne c'est une superposition de couches de broussailles et/ou de branchages grossièrement broyés

    5529247145_f0075b1419.jpg

    alternée avec des couches de tontes de pelouses  (j'ai pas de photo, c'est inutile non ?)

    et que l'on saupoudre au final, non pas d'une fine couche de gruyère, mais d'une fine couche de terreau ou de compost. 

     

    C'est typiquement un dispositif pour flemmard qui n'a pas le courage de désherber son terrain, ni de biner la terre, ni de faire des allers-retours vers la déchetterie pour déposer les tailles et les 1ères tontes du jardin. C'est pour moi donc.

     

    La lasagne mesure alors environ 30 cm de haut. Il faut bien l'arroser pour que la décomposition se mette en route. Je n'ai pas pris de photo une fois installée parce que franchement c'était très moche ce gros gratin marron en plein milieu de ma pelouse... 

    Depuis elle a changé, elle s'est tassée et les premières plantations ont eu lieu. Et ça commence à prendre forme.

     

    5712549661_6ba79c8db6.jpg

     

    A gauche des salades, au milieu des pieds de tomates avec des oeillets d'Inde et sur la droite deux pieds de tournesol et hors du cadre des tomates cerises...

    Ce qui est indéniable c'est que ça pousse très bien et vite. Je peux comparer la taille des salades avec 2 plans qui me restaient et que j'ai installés le même jour (pour voir) dans l'ancien potager : elles sont bien plus petites ! Je crois que la lasagne est beaucoup plus nourrissante que la vieille terre...

    Alors c'est sûr je ne vais pas nourrir ma famille avec ça, j'attends la mi-mai pour installer encore 2 pieds de courgettes et je vais re-semer des haricots grimpants.

    En attendant, je continue d'aller chercher le reste de mes légumes chaque semaine chez un maraicher qui n'a pas de label bio (parce que la certification coûte très cher) mais qui cultive sans pesticide et qui fournit une AMAP qui n'arrive pas encore à remplir ses paniers.  Invariablement je ramène (entre autre) des radis.

    6a010534cdc4e9970b01156fc4ca17970c-500pi

     

    Parce que les miens, enfin quand j'en fais pousser, ils sont toujours piquants. Ceux de la ferme non...

    et les radis piquants on n'arrive pas à la manger.

     

    Donc tous les vendredis c'est radis et non, pas raviolis !

    (c'est aussi le yaourt ibère chez Raquel mais ça c'est une autre histoire).

     

    Demain, je te raconte en images comment je régale toute la famille avec mes bottes de radis, même la plus petite qui déteste les radis et qui se sauve en courant quand on lui en met un sous le nez... même elle me réclame la fameuse recette des bottes de radis (houlà, quel teasing de folie).