Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la goutte qui fait déborder la coupe

Aujourd'hui j'ai accompagné ma fille aînée chez le coiffeur et tandis que je l'attendais en feuilletant des magazines, je suis tombée sur l'édito du dernier Elle. Alix Girod de l'Ain revenait sur un débat qui a bien secoué le monde féminin il y a une dizaine de jours : celui qui oppose le féminisme à l'écologie, débat lancé par Elisabeth Badinter à l'occasion de la sortie de son dernier bouquin (qu'il faut bien vendre n'est-ce pas).

Je ne reviendrais pas dessus, des tas de blogs de femmes/mères ayant choisi de se préoccuper du monde qu'elles laisseront à leurs enfants en ont parlé déjà et sans doute bien mieux que moi. J'étais tellement énervée quand Elisabeth Badinter a occupé l'antenne de France-Inter toute une journée pour exposer sa thèse selon laquelle le féminisme reculait parce que l'écologie renvoyait la femme à la maison à cause des couches lavables et de la cuisine bio, que j'ai préféré m'abstenir d'écrire un billet où j'aurais bien pu déverser des tombereaux d'horreurs sur son compte.

 

Alors pourquoi j'y reviens ? parce que dans cet édito (en ligne ici) je lis:

"Ça s’appelle une coupe menstruelle. Brrr. Son usage ? Comme diraient les poètes du marketing allusif : « Remplacer ce qui d’ordinaire accompagne les femmes à des périodes particulières de leur vie. » Traduisez par « cycles », vous avez pigé. Là où l’on va encore monter d’un cran dans le glamour, c’est quand je vous aurai expliqué que l’objet, qui « s’ouvre en corolle dans l’intimité » afin de créer un effet « ventouse », miam, est... réutilisable, donc que son heureuse propriétaire doit le vider, le laver et le stériliser toutes les douze heures. (A ce stade de lecture, je ne sais pas où vous en êtes psychologiquement, mais de ce côté-ci de l’écran, croyez-moi, c’est une agonie.) Pourquoi les femmes s’infligeraient-elles un pareil pensum ?"

 

je tombe des nues.

D'abord une coupe menstruelle ne se stérilise pas toutes les 12 heures (mais où cette journaliste a-t-elle pêché cette info ? moi je la passe au lave-vaisselle à la fin de mon cycle, quelle corvée en effet !) ensuite je ne vois pas pourquoi une coupe en silicone qui recueille du sang serait plus "Brrrr" qu'un tampon ? est-ce que la journaliste veut dire qu'elle trouve ça "sale" ? en quoi du sang non oxydé (et donc sans odeur) est sale ? surtout si on le compare à des serviettes souillées qui sentent déjà dans les culottes puis qui empestent dans les poubelles.

Alors oui il faut la vider (en général dans la cuvette des toilettes) mais ce n'est pas pire qu'un tampon qui se balance au bout de sa ficelle et qui va éclabousser les murs (ouiiiii ça m'est déjà arrivé ! grand moment de solitude pipiroomesque) au contraire même ! et pas besoin de la "laver "systématiquement comme indiqué dans cet édito, ni même de la rincer on peut juste l'essuyer avec un peu de papier toilette avant de la replacer (c'est ce que je faisais le midi quand je travaillais)...

Je ne pensais pas donner ce genre de détails sur ce blog un jour mais sincèrement quand je lis cet édito, je me dis qu'il y a encore du boulot !

 

Personnellement la mooncup m'a fait accepter à passé 30 ans une particularité féminine que jusque là j'acceptais mal (les règles pour être claire) et que je subissais comme une calamité. L'aspect écolo, à la limite, je m'en fous complètement (même s'il faut l'avouer il est indéniable en matière de réduction des déchets) ce que j'aime c'est que la mooncup je ne la sens absolument pas, elle ne me dessèche pas les muqueuses, elle ne m'échauffe pas l'entrejambe en été lorsqu'il fait chaud, je l'oublie complètement et si bien que je n'ai plus mal au ventre le 1er jour (purée, si c'est pas appréciable, ça !).

Alors oui il faut mettre les doigts pour l'installer ou la sortir (mais ça ne les salit pas puisqu'on attrape l'extérieur) et il faut au minimum connaître son corps. Est-ce que ce n'est pas une condition pour être féministe justement de vivre en bonne entente avec son corps ?

 

Mon but n'est pas de convaincre qui que ce soit à ce sujet mais j'en ai plus qu'assez de ces femmes qui parlent à tort et à travers de choses qu'elle ne connaissent absolument pas, qu'elles n'ont pas expérimentées personnellement mais qui se permettent de les dénigrer ! Si j'étais méchante je soupçonnerais la ménopause de les avoir aigries !

 

NB : et c'est valable pour les couches lavables qui vont dans le lave-linge comme les torchons sans que ce soit un "pensum" et pour les légumes bio qu'on épluche et qu'on fait cuire pour nos enfants en même temps que ceux que l'on prépare pour nous adultes... où est le travail supplémentaire, merde ? Laissez nous vivre comme on veut, si ça vous culpabilise c'est votre affaire.

 

PS : Karine a écrit un très chouette article ici, avec une photo de "Fleurcup" la 1ère coupe menstruelle de fabrication française

 

Commentaires

  • J'ai halluciné devant cet édito moi aussi... franchement je ne connais qu'UNE personne qui n'a pas été convaincue par la cup (soucis de mycoses). Les autres, comme moi, se sont converties vite fait, bien fait !

  • ouais ça tourne vraiment à l'acharnement je trouve

  • ben heureusement que je lis pas ELLE !! (et c'est pas cet édito qui m'en donnera envie !)
    perso j'ai tjrs eu un mal fou à mettre un tampon et le 2ème impossible (sécheresse) alors l'idée de la coupe menstruelle.. ouh ah !! il m'a fallu en entendre parler pendant 3 ans pour oser un jour franchir le pas...
    et ne plus jamais revenir en arrière ! malgré quelques déboires de débutantes que je passerai sous silence et dans l'oubli, ahem...
    le côté écolo m'en fous un peu, on va dire c'est bonux
    le côté économique n'est pas négligeable du tout !
    mais surtout :
    - fini les serviettes qui m'irritaient toutes sauf les "écolos" qui coûtent un bras, collent mal ou trop, sont pas en pochettes individuelles (glamour dans le sac), ou les lavables que j'utilise encore parcimonieusement parfois mais qui sont chiantes à bien lavées, grosses et encombrantes et qui tiennent pas en place...
    - fini les tampons et leurs galères personnelles immenses (mais c'est très perso) pour les sorties piscine and co
    - fini les règles à rallonge, je gagne presque 2 jours de petites pertes minimes mais présentes par rapport aux serviettes, je sais pas pourquoi (sang pris près de la source ?) mais c'est vrai !
    - fini les galères de vacances, WE ou au boulot où on a oublié de prévoir ce qu'il faut... puisque ça prend si peu de place dans le sac que je l'emporte sans souci partout ou presque !
    - je peux me doucher sans repeindre la baignoire, rester à poil un moment en choisissant mes fringues et même continuer de dormir nue...
    - je connais mieux mon corps, maxi bonus... et ça m'a permis de pas hésiter une seconde pour le diaphragme ;) héhé

    et j'en passe !!
    j'ai l'impression d'être réconciliée avec mes règles et de me sentir TRES libres !!!
    et pourtant je suis une préménauposée aigrie ;) lol !

    de toutes façons il n'y a que celles qui ne connaissent pas les coupes menstruelles, les couches lavables et cie, pour s'en faire une montagne et s'imaginer qu'on vit une terrible corvée !!!

    pis moi c'est mon mari qui fait bouillir ma coupe juste avant la première utilisation du cycle... trop peur de l'oublier, moi, dans la casserole ;) (déjà que pour la bouffe, ahem...)

    voilà, c'est du commentaire à rallonge et en vrac, mais juste pour que tu te sentes moins seule dans ton témoignage bien perso ;)

    ziboux !

  • merci Maïpi j'aime bien les commentaires à rallonge, ça précise des détails que je n'ai pas pris la peine d'énumérer (tiens, moi aussi ça m'a raccourci la durée de mes cycles !)

  • ah ben tu fais bien d'en parler parce que je ne connaissais pas du tout les mooncup...

  • ça vaut le coup de s'y intéresser, franchement

  • Franchement je la trouve un peu de mauvaise foi, la dame... Il me semble qu'il existait, il y a presque 30 ans (oui, chuis une vieille...)donc lorsque ladite dame était post-ado ou jeune adulte, un contraceptif qui s'appelait diaphragme et bien conseillé par les gynéco aux nullipares que nous étions. Ce bidule de caoutchouc (même pas en silicone) s'insérait comme la coupette actuelle, on le plie en deux, on connait son corps on le met dans le bon sens, ça ventouse "mouich" pareil au niveau du col et zou, on l'enlève quelques heures après usage, on lave on le remet dans sa boite etc en attendant la fois suivante. Tout pareil. Donc, il est où le problème avec la coupe d'aujourd'hui ? C'est juste le côté sanglant de l'affaire ? Franchement, je préfère trifouiller mon propre sang que ce qui restait près coup (oups...) dans le fameux diaphragme de mon époque (amis de la poésie, bienvenus !)
    J'ai l'impression qu'on entre dans une nouvelle ère : ça fait hype de dénigrer les écolos du quotidien... et ça bon sang ;-) ça commence à me courir...

  • t'es si vieille que ça ? lol ;-)
    parait que c'est très répandu dans les pays anglo-saxons le diaphragme (et la cup aussi d'ailleurs)

  • Un conseil: N'ouvre plus Elle, Je crois que de tous les magazines féminin c'est celui qui me semble le plus éloigné du commun des mortels.
    Et je me demande si les concepteurs de la mooncup ne devrait pas se fendre d'un petit procès pour difamation. Dommage que ce ne soit pas une société aussi prospère que Always et cie.

  • ben oui c'est de pire en pire Elle, depuis que j'ai appris qu'il fallait s'épiler le pubis quasi intégralement pour être "bien" je me demande de plus en plus où va se planquer le féminisme revendiqué par cette revue...

  • Un point de vue intéressant, j'ai découvert la mooncup grâce à Eddye et tu m'as parlé des serviettes lessivables dont je ne soupçonnais même pas l'existence, je crois que je vais essayer la mooncup pour les beaux jours, ce doit être effectivement plus confortable et plus propre que les serviettes. Je ne suis pas encore psychologiquement prête à la mettre dans mon lave-vaisselle par contre, je réserverai une casserole pour la stériliser et je ne viendrai jamais manger chez toi :-D Bon, d'accord, de toutes les façons tu ne m'aurais pas invité. Soupirs... je sors !

  • mouhahaha je t'inviterai au restaurant alors, et on ira manger des moules (arf arf) !
    (je la nettoye avant de la mettre dans le LV en fait :-D )

  • ben si il faut qu'elle soit fâchée tout rouge, la Luna, pour revenir bloguer, il va falloir lui trouver d'autres sujets de fâcherie!!
    (non mais sans blague, nous laisse plus si longtemps, hein!!!)

  • tu sais bien que j'hiberne tous les ans ;-)

  • Moi aussi j'aime bien quand tu te mets en colère !

    (pas d'avis sur la cup, pas concernée)

  • bah moi aussi j'aime bien les coups de gueule mais pas trop souvent sinon ça devient lourd (mais là ça faisait 10 jours que ça commençait à bouillir sérieusement)

  • Chacun fait fait fait ... cki lui plait plait plait ... l'important c'est de se sentir bien dans son corps. Perso j'ai opté depuis longtemps pour la contraception continue, donc plus jamais de règles, le vrai bonheur ... pour moi ;)

  • voilà exactement, respect des choix de chacune !

  • J'avais entendu parlé de la mooncup, je ne suis pas une gande ecolo (je sais c'est pas bien), je dois avoir à tout casser un cycle par an mais le principe me parrait tellement sain et vos commentaires me donnent envie de me convertir. Je file sur le champs via les liens de Luna m'en procurer une.

  • tu nous diras hein ? ;-)

  • J'ai dépassé l'âge hélas:-)! mais sinon je crois bien que j'aurais essayé!

  • ha oui, ça fait envie à ce point là ?
    (quoique, maintenant qu'elles sont proposées de toutes les couleurs...)

  • J'aime bien Elisabeth Badinter pour ce qu'elle fait pour les femmes et sans critiquer la cup et les couches à laver, dont je respecte l'usage par celles et ceux qui y trouvent leur intérêt, je pense qu'il faut interprêter son discours d'un point de vue philosophique et moins terre à terre.
    Philosophe elle est, brillante de surcroit, et je pense que sa reflexion résulte d'un cheminement de pensées beaucoup plus profondes que la simple interprétation qu'on en fait.
    ('tain je vais me faire casser la gueule..!)

  • Je ne voulais pas entrer dans la polémique mais tu résume très bien ce que je pense à propos des de Mme Badinter.

  • bah tu sais, quand je l'entends à la radio dire à des mères allaitantes que les femmes ne sont pas des guenons, j'ai dû mal à saisir la part de philosophie et à trouver du 2ème degré (vu qu'elle ne rigole pas quand elle assène son point de vue et qu'elle refuse d'en entendre des différents)

  • Luna je ne doute pas de ce que tu as entendu, peut être qu'en prenant de l'âge sa réflexion atteint des limites un peu extrème. Mais elle reste une grande dame malgré tout parce que ce que j'ai lu d'elle reste pour moi une grande leçon de vie.

  • Je le trouve excellent ton article, et je vais vraiment m'y intéresser de plus près à cette moon cup !

  • merci, c'est une alternative qui mérite d'être connue

  • personnellement, je trouve cette idée très bien! (comme les serviettes lavables, mais je déteste l'impression d'"humidité"...!)
    J'utilise donc des tampons, ben oui, parce que le hic, je n'arrive pas à m'y mettre a cette coupe! Peut etre parce que j'ai l'impression que c'est plus gros qu'un tampon? et que j'ai l'impression que ce ne doit pas etre tres agreable? (je sais apparemment, on ne sent pas qu'on la 'porte')
    bonne jouréne!

  • oui la taille peut faire peur, je ne pense pas que j'aurai essayé facilement avant d'avoir accouché d'au moins un gros bébé (si c'est passé dans un sens, y a pas de raison que...) :-D
    il y a une petite technique à connaître pour la plier puis l'insérer sans mal ;-)

  • Bon! je savais depuis quelques années , ce que la coupe menstruelle était, peu a peu des copines sur le net, ce sont misses, je suis resté toujours un peu perplexe, j'avoue, mais toujours respectueuse, du concept et des choix! bon! juste pour emmerder la Badinter! et surtout parce que tes arguments on fini de me convaincre! je viens de de me payer ma toute première coupe! j'ai choisi la fabrication française: la fleurcoupe!

    voilà! nous verrons bien!

  • hé hé ! quelle couleur (si c'est pas indiscret lol)

  • la violette! et elle est arrivée ce matin! quel rapidité! ;-)

  • J'ai assez de copines [dont Maïpi] qui l'utilisent pour savoir que ce n'est pas ça du tout ;)

    En tout cas, ça me tente bien sauf qu'avec ma pilule, je n'ai plus de menstruations donc aucune utilité ;)

  • La mooncup c'est top, pas de serviette qui s'ouvre dans la poubelle ni de tampon qui bouche les canalisations.
    On a tellement de demande qu'on va certainement en proposer par chez nous!

    +1

  • Je ne dirais qu'une seule chose mais purée que ça fait du bien de lire ça!
    Chaque jour j'entends, je lis, je vois des choses qui me mettent hors de moi, j'arrête là sinon!
    Mais juste merci d'écrire de tel article.

  • pour ma part je me demande comment on peut encore lire ELLE. A chaque fois que j'ai l'occasion de le feuilleter, j'ai comme un malaise, l'impression qu'il faut prendre les filles par la main pour leur dire que penser, quoi porter,que faire à manger, un assistanat décalé et de mauvaise augure.
    Bref, pour en revenir à la mooncup, que j'utilise moi-même depuis des années, je n'ai rien à dire, c'est juste parfait. Et que celles qui ne savent pas de quoi il s'agit se la ferment, c'est plus simple :-)

Les commentaires sont fermés.