Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Mission camouflage

    Demain dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne les petits enfants vont rejoindre pour une presque dernière fois leur maikresse, je m'en irai discrètement, au volant de ma Berling'mobile vers le garage Citroën, dans le secret espoir d'y revivre un moment torride... mais la trouille au ventre pour ne surtout pas croiser une Compagnie de poulets.

    Parce que là, je suis hors-la-loi.

     

    Si.

     

    Tu lis les mots d'une délinquante, méfie-toi, ça pourrait avoir une mauvaise influence sur toi, honnête citoyen(ne).

     

    Je n'ai pas fait passer le contrôle teche-nique à ma caisse de plombier et vendredi je me suis fait... hum... repérée (bah j'imagine qu'avec mon immatriculation en fin de série, c'est pas bien difficile à deviner) : en fait, j'aurais dû m'en occuper avant le 31 mai (dernier délai, la honte vu qu'on a 6 mois pour s'en soucier) !

     

    Je n'ai eu droit à mon salut que grâce à l'indulgence du gentil policier qui m'a coincée à un feu rouge puis m'a demandée de me ranger sur un parking à proximité.

    Et puis peut-être aussi un peu beaucoup grâce au superbe orage qui faisait rage à ce moment précis : tandis qu'il finissait d'inspecter minutieusement tous mes papiers et après lui avoir assuré -croix de bois croix de fer- que j'avais justement un rendez-vous au CT pour mardi, je l'ai regardée d'un air désolée et je me suis écriée, apitoyée

     

    "oh la la, vous êtes trempé maintenant !"

     

    et rassurant il m'a répondu

    "aaah on a l'habitude madame... et quand il fait beau, on bronze ! ahahahah ! allez c'est bon pour cette fois"

     

     

    Vu la météo ces 2 derniers jours, je doute que ça fonctionne à nouveau, à moins de tenter un

    "oh la la !  mais vous allez attraper un coup de soleil si ça continue..."

    peut-être en faisant concomitamment étinceler mes sandales de tassepé  dans un rayon de soleil...

     

    je sais pas, j'ai comme un doute, là.

     

  • Soldées

    Mission soldes jeudi dernier pour remplir les armoires des filles qui grandissent, grandissent (pfff) et puis aussi pourquoi pas, pour me faire plaisir, moi qui ne grandis plus du tout depuis très longtemps (je crois que j'ai gardé espoir jusque pas loin de 20 ans de gagner encore quelques cm).

    Donc, une fois mes sacs bien remplis pour couvrir ma progéniture, je me suis permis une petite virée du côté du rayon femmes.

    Cela n'a pas été très plaisant au début, non pas que je sois obligée de me confronter à une foule de harpies se disputant quelques frusques (elles étaient sans doute déjà passée la veille), non, j'ai dû supporter la vue de quelques mamies d'une soixantaire d'années qui semblaient très attirées par une robe pour laquelle j'avais craquée le mois dernier.

    Et ce n'était pas chez Da*mart ou Da*xon !

    Non, c'était chez H&M !

    Mince alors, c'est pas dans le centre de Lille que j'aurais vu ça, ça m'apprendra à me rendre dans une zone commerciale où un autre suédois, bleu et jaune celui-là attire une foule de belges et surtout de mamies flamandes - God verdoeme !

    Du coup, j'ai soulagé mon courroux en achetant 2 robes pas du tout "sages" et même pas soldées (ben non ! tu crois pas que je vais récupérer ce dont les autres n'ont pas voulu, à part les mamies quoi, comme la robe du mois dernier par exemple !),

    et même que je me demande quand j'aurais l'occasion de les porter (quoique, si jamais on resigne pour une canicule peut-être).

     

    Nan ! je ne mettrais pas de photo, ça va pas, non ? je tiens à ma dignité hého !

     

    Par contre je veux bien te montrer les chaussures qui ont suivi quelques minutes plus tard dans un tout autre magasin...

    Les spartiates me faisaient envie, mais aussi horriblement mal à l'entre-doigt (oui là, juste entre le 1er et le 2ème orteil, je ne suis pas tong-compatible non plus), et encore en plus des gros mollets !

    Et puis une superbe paire de sandales m'a fait de l'oeil, à l'occasion d'un reflet, et je me suis simplement dit :

    "allez, essaye les pour rire, elles iraient parfaitement avec tes 2 robes de tassepé, là au fond de ton sac"

     

     

    et paf

    chaus.jpg

    le coup de foudre

    (fais pas attention à la jupe, c'est une vieille)

     

    nan, parce que ce sont de vrais pantoufles en plus, incroyable comme elles sont confortables, j'ai vraiment eu du mal à y croire vu la hauteur des talons que j'avais encore jamais cotoyée

     

    tal.jpg
    8 cm

     

    ça y est, j'atteins le mètre 60 avec du python-plastoc argenté, et tout ça pour 11€ !

    (ça vous tente ? ça se passe chez Carrouf, avec un peu de chance il en reste encore en 41)

     

    Ne me dites pas merci, c'est bien normal de se filer des tuyaux entre copines décérébrées !

     

     

     

  • Dé-bor-dée

    Oui je sais, j'ai de la peine à poster régulièrement, mais j'ai un billet d'excuse :

     

    fruitsrouges.jpg

    j'ai bien un peu d'aide, mais c'est pas vraiment suffisant...

    lutframb.jpg

    oui le petit lutin blanc là-bas...

    en plus il mange directement les 3/4 de ce qu'il cueille,

     

    enfin on en est quand même à une douzaine de pots de confitures, merci mémé.

     

    mais c'est pas fini.  T'as vu la longueur de ma haie de fruits rouges ? et la taille du cerisier ? t'as une idée de l'ampleur de la tâche!

    et en parlant de taches, faut pas oublier les lessives qui vont de pair avec la manipulations de kg de fruits rouges .

     

    J'ai quand-même trouvé une petite après-midi pour aller faire un tour aux soldes (si t'es sage et surtout si j'ai le temps, je montrerai ma trouvaille de tassepé qui vaut son pesant de cawettes, si si)   bah oui, on ne se refait pas !

     

     

     

  • Mince !

    L'aura pas fait long feu celui-là !

    3046920028370.JPG

    Ceci n'est pas un article sponsorisé*

     

     

    * et c'est bien dommage ! si M. Lindt veut m'en envoyer une caisse...